• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Que faire pour sauver la filière avicole ?
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 20-09-2013

Que faire pour sauver la filière avicole ?

Anne Richard, directrive de l'Itavi

"Jouer avec le temps" 

On savait que les restitutions allaient disparaître; les problèmes de Doux ont peut-être accéléré la réflexion. Mais Bruxelles a décidé de l'arrêt brutal de ces aides: pourquoi, alors que tout le monde (Brésil, Etats-Unis, etc.) est aidé pour l'export? Il fallait 18 mois pour s'adapter. Maintenant, il va falloir jouer avec le temps. Ce serait dommage que des entreprises fassent faillite alors qu'elles peuvent encore s'adapter. Un plan de compétitivité est en cours pour améliorer la rentabilité de la filière, entre autres pour améliorer les bâtiments (production et reproduction). Il nécessite 50 millions d'euros pour un an (x 1,5 an). 

Gilles Huttepain, membre du directoire de LDC, président de la Fédération des industries avicoles (FIA).

"Il faut un plan Marshall, mais aussi restructurer l'amont de la filière"

A court terme, il faut maintenir les restitutions pendant 18 mois pour permettre une réadaptation du poulet grand export, avec éventuellement la reconquête de nouveaux marchés. Il faut ensuite restructurer l'amont. L'ensemble de la filière doit aussi évoluer : amélioration des performances techniques, formation du personnel,etc. Il faut aussi redévelopper la production origine France sur le territoire européen, mais aussi au-delà, comme au Moyen-Orient par exemple. De l'Etat, on attend un plan Marshall, un accompagnement pour rendre la filière compétitive



Christophe Labour, président de la section volailles FRSEA Pays de la Loire

"Arrêter de nous mettre des contraintes"

On nous demande de courir un 100 m avec des boulets aux pieds. Il faut mettre un frein à toutes ces contraintes qu'on nous impose depuis 15 ans, la directive nitrates étant la dernière en date. Il faut assouplir la réglementation en matière environnementale. La production a besoin d'air pour repartir. La filière doit aussi se restructurer et arriver à faire des regroupements quand il y a besoin. Enfin, il faut mettre en avant l'origine française des viandes et lutter contre les importations d'Allemagne et de Belgique.

Signaler un abus

Catégories : Aviculture

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services