• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Social > Retraites : plusieurs des demandes des MSA ont été exaucées
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Social - 06-09-2013 - Rémi Hagel Antoine Humeau

Retraites : plusieurs des demandes des MSA ont été exaucées

ANALYSE

Les caisses de MSA, gestionnaires des retraites agricoles, se trouvent entre satisfaction et regrets, mais restent surtout très prudentes à ce jour.

“Ce qui me chagrine un peu, c’est de voir qu’il faut beaucoup d’années pour arriver à peu d’avancées”, témoigne Roselyne Besnard, la présidente de la MSA de Maine-et-Loire. (photo d'archives)


Qu’est ce que les annonces du Premier ministre vont changer pour le monde agricole ? Que ce soit en région (Mayenne-Orne-Sarthe, Loire Atlantique-Vendée) ou à Paris, les responsables de MSA préfèrent attendre d’y voir plus clair pour avancer le moindre éclairage de la situation.


Pour la présidente de Maine-et-Loire, “des avancées”

La MSA de Maine-et-Loire se montre moins timorée et livre quelques commentaires sur ces premières annonces. Elle est globalement satisfaite de voir que ses revendications ont été entendues dans les grandes lignes. Elle regrette que ces mesures n’entrent en vigueur que très progressivement, jusqu’à 2040. “Ce qui me chagrine un peu, c’est de voir qu’il faut beaucoup d’années pour arriver à peu d’avancées”, témoigne sa présidente Roselyne Besnard, qui déplore par ailleurs que les avancées soient accompagnées de cotisations supplémentaires pour les actifs agricoles. “Des aménagements auraient pu être possibles au niveau de la fiscalité, propose-t-elle. Cela aurait été plus juste que de faire supporter ces mesures uniquement aux actifs. Il faudrait que l’assiette du financement ne porte pas que sur les revenus du travail”.

“Nous sommes hostiles à ce mode de financement, il aurait fallu faire appel à la solidarité”, estime la présidente de la MSA de Maine-et-Loire.


Pour les polyactifs, il faut 200  heures Smic actuellement, un seuil qui pourra descendre à 150  heures. “Une avancée” estime la MSA du Maine-et-Loire. Problème : l’avancée n’est que partielle, en deçà de 150  heures, il 

n’est pas possible de valider un trimestre.


Dans les bonnes nouvelles, on s’achemine vers une refonte de la majoration de pension pour enfant, qui deviendrait forfaitaire, bénéficierait aux familles dès le premier enfant et non à partir du troisième comme actuellement. Une avancée, salue la MSA de Maine-et-Loire, qui regrette que sa mise en application ne soit probablement pas prévue avant 2020.


Les vœux des assemblées

Si les autres MSA sont silencieuses, leurs délégués avaient toutefois émis des vœux lors des dernières assemblées générales, traduisant leurs préoccupations. Jean-Marc Ayrault a-t-il répondu à leurs attentes ? Il a annoncé quatre principales mesures spécifiques aux pensions agricoles. C’est moins que les neuf vœux émis par les élus de la MSA de Mayenne-Orne-Sarthe, ou les dix de la caisse de Loire-Atlantique Vendée. Tous ne sont pas exaucés, donc. Mais beaucoup le sont. Les quatre mesures d’Ayrault figuraient dans les listes des vœux.


Par exemple, la MSA 53-72-61 demandait simplement “une revalorisation des retraites agricoles notamment des plus faibles”. C’est l’objectif des mesures. Elle proposait également “que le conjoint survivant ayant continué l’activité du chef d’exploitation” puisse bénéficier des points du conjoint décédé. Exaucé. Le montant forfaitaire par enfant. Exaucé.


Les trois caisses de la région demandaient une harmonisation du calcul pour les assurés ayant cotisé dans plusieurs régimes. Là aussi, la réponse est positive.

Certaines demandes restent en suspens : la prise en compte de la pénibilité pour les agriculteurs, la prise en compte des 25 meilleures années de cotisations, etc.

Les dossiers sont ouverts et pas près d’être refermés.


Rémi Hagel et Antoine Humeau


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services