• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Social > Consensus sur l’agro-écologie dans la concertation sur l’enseignement
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Social - 31-05-2013

Consensus sur l’agro-écologie dans la concertation sur l’enseignement

Le 16 mai marquait la clôture de la concertation sur l’avenir de l’enseignement agricole. Placer l’agro-écologie au centre de cette réflexion semble avoir réuni un consensus

"Les uns et les autres se sont retrouvés en accord avec la proposition centrale faite par le ministre d’organiser la réflexion sur l’enseignement agricole autour du thème du “produire autrement”, a d’emblée relevé Henri Nallet, le 16 mai, lors de la conférence de clôture de la concertation pour l’avenir de l’enseignement agricole. Le président de cette mission de concertation, également président de l’Observatoire national de l’enseignement agricole et ancien ministre de l’Agriculture, estimait : "C’est significatif d’une évolution des esprits".

Venu clore cette concertation, Stéphane Le Foll s’est montré favorable à un certain nombre de propositions des quatre groupes de travail qui ont planché sur le sujet.


Mieux valoriser l’enseignement agricole

Ainsi, le ministre a dit vouloir obtenir une meilleure place à l’enseignement agricole dans le service d’orientation (afin de mieux faire connaître les formations et métiers), s’est dit favorable au maintien des 4e et 3e de l’enseignement agricole. Il souhaite favoriser les passerelles vers les formations supérieures, ou encore demander à un maximum d’exploitations agricoles et ateliers techniques des établissements d’enseignement agricole de s’engager dans l’agro-écologie. Stéphane Le Foll voit d’un bon œil un pré-recrutement des professeurs de l’enseignement agricole, et à l’idée de garder une école pour leur formation, tout en créant des passerelles vers l’Éducation nationale. Le travail de réflexion va encore se poursuivre pour être concrétisé au mois de juin. L’enseignement agricole sera l’un des chapitres de la loi d’avenir pour l’agriculture.


L’agro-écologie passera par plus de lien local…

Le sujet de l’agro-écologie était le thème de l’un des quatre groupes de travail de cette réflexion. Ce groupe propose notamment de revisiter progressivement les référentiels de formation et d’évaluation, qu’il s’agisse de la formation initiale ou continue. Mais aussi de renforcer les liens entre recherche, formation et développement. Plus précisément, d’élargir l’autonomie pédagogique des établissements, afin qu’ils renforcent leurs liens avec les professionnels.


…et par les exploitations des établissements

Marion Guillou, présidente d’Agreenium, qui est aussi en charge d’une mission sur l’agro-écologie, précisait en aparté le rôle important des exploitations agricoles et des ateliers techniques des établissements d’enseignement pour participer à la formation au « produire autrement » : elle défend l’idée de demander à l’ensemble de ces exploitations de l’enseignement agricole de passer à l’agro-écologie, mais aussi celle de renforcer leur rôle pédagogique. Le lien entre exploitations, équipes pédagogiques et professionnels des territoires lui semble devoir être renforcé pour aller vers des démarches plus partenariales, mieux connectées en réseau. D’ailleurs, il y a aussi l’idée de créer des réseaux de fermes (pouvant impliquer des fermes de l’enseignement), intéressées pour répondre, par exemple, à une problématique commune. "Comme ce seront des pratiques innovantes et que ces innovations viendront du terrain, il y aura besoin d’échanges accrus".

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services