• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Avec Jacques Boully, 
la génétique perd un nom
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 26-04-2013 - Frédéric Gérard

Avec Jacques Boully, 
la génétique perd un nom

DISPARITION


Sa grande silhouette et sa voix grave ne passaient pas inaperçues, le personnage ne laissait pas indifférent. Il a dirigé pendant 23 ans Prim’Hosltein France avant de partir en retraite fin 2003. 

Il a aussi lancé Gem’Trot, une association de passionnés et de petits propriétaires de chevaux de course qu’il qualifiait “d’élitiste”. Entre l’Upra et la présidence de Gem’Trot, on retrouve certaines similitudes : rigueur, recherche de nouvelles techniques, et démocratisation des connaissances au service des éleveurs. 

Jacques Boully a milité pour instaurer un système de royalties sur les meilleurs reproducteurs. Il a été l’un des promoteurs de l’insémination artificielle et de l’insémination par l’éleveur. Mais il a échoué à passer un message d’évolution raciale via des “croisements” avec d’autres races. Chez les équins, il défendait l’ouverture du Stud-book aux étalons américains, et des conditions moins restrictives de transport de sperme. Il travaillait aussi à l’ouverture de la filière des trotteurs, par un changement de statut de la SECF à “l’ensemble des acteurs” sans protéger “une certaine catégorie socio-professionnelle”. Il s’intéressait aux innovations, en médecine vétérinaire ou en génomique. 

Discrète, sa femme Danièle n’était jamais loin pour le suppléer. Leur élevage de Juvardeil connaît aujourd’hui une certaine renommée, avec notamment Triode de Fellière, une jument de mieux en mieux cotée.

Frédéric Gérard
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services