• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Le renouvellement du troupeau se pense différemment
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 05-04-2013

Le renouvellement du troupeau se pense différemment

Les nouveaux outils qui arrivent pour piloter le renouvellement du troupeau change totalement la donne.

"Etre acteur de son renouvellement." Telle était la proposition de la coopérative d'insémination Evolution-section Génoé Sarthe, lors de son assemblée générale à Trangé la semaine dernière. "Aujourd'hui, les nouveaux outils disponibles pour le renouvellement du troupeau permettent de choisir son orientation," explique Olivier Chauvin de Génoé. Les nouveaux outils, c'est par exemple choisir le sexe des veaux à naître, "et en choisissant des femelles, on peut espérer augmenter le nombre de veaux vivants à la naissance". C'est aussi la génomique utilisée sur les femelles de l'élevage pour réaliser de accouplements plus adaptés, ou pour écarter les moins bonnes. Ou encore, la génomique appliquée aux taureaux pour augmenter le potentiel des femelles à naître.


Choisir la semence sexée

La coopérative s'est dotée d'un laboratoire de sexage de la semence. Les premières doses ont été commercialisées l'an dernier "avec des résultats encore améliorables" reconnaît Jean-Michel Roguet, directeur adjoint sur la zone Sarthe-Indre-et-Loir. Mais il insiste sur les perpectives possibles. "Le sexage marche pour toutes les races, laitières ou allaitantes. Mais cela représente un coût : pour encourager les éleveurs à tester cette possibilité, il y aura quelques taureaux disponibles tout le temps. Mais si des éleveurs souhaitent certains taureaux, ils doivent en faire la commande à l'avance."


Le génotypage, casse-tête de l'éleveur

Le génotypage est l'autre accélération importante du progrès génétique. La diversité des taureaux génomiques multiplie les possibilités d'accouplement. Mais le planning d'accouplement devient un casse-tête pour l'éleveur ; d'où la mise en place d'un nouvel outil informatique (disponible à la fin de l'été) pour aider l'éleveur dans ses choix. "L'outil conseillera des taureaux en fonction de la vache ou de la génisse, et en fonction des objectifs de l'éleveur, qualité du lait, production, amélioration des fonctionnels, etc." Les éleveurs font remarquer que dans cette configuration, "l'éleveur perd tout contrôle de la selection. C'est la machine qui fait tout et c'est un risque". Autre problème, logistique celui-là : "Il y a beaucoup de taureaux disponibles mais on ne sait pas lesquels l'inséminateur aura avec lui." Nouveau défi pour la coopérative : avoir la bonne dose au bon endroit et au bon moment et ... au meilleur coût ! Ce qui est le plus difficile à réaliser.


Les races allaitantes attendent encore

En race allaitante, les outils actuels permettent d'écarter les animaux les moins performants mais il faut leur donner encore un peu de temps pour qu'ils soient fiables comme prédicteurs. Pour le reste, l'activité du nouveau groupe coopératif Evolution se maintient avec un nombre d'insémination à peu près stable (-0,8%) malgré la baisse du nombre d'adhérents (- 4%). Par ailleurs, les baisses d'activité sont plus importantes à l'Est qu'à l'Ouest et on observe parallèlement une baisse des inséminations laitières et une augmentation des inséminations allaitantes.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services