• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Herbe > « Il faut de l’œil pour conduire l’herbe »
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Herbe - 29-11-2001

« Il faut de l’œil pour conduire l’herbe »

«On est passés à l’agriculture durable pour faire moins de maïs, moins de tracteur et passer moins de temps ». Le sourire de Dominique Mounier est timide mais appuie clairement sa conclusion : « 8 ans après, on se trouve bien comme cela ». L’exploitation laitière qu’il gère avec sa femme Josyane tourne rond, sur tous ses axes technico-économiques et humains. « Notre revenu nous permet de vivre sur 36 ha avec nos 3 enfants ».
Pourtant, à leur installation en 1988, ils partent sur un système maïs. « Nous étions déjà petits, « 20 ha et 100 000 litres, nous n’avons pas voulu ajouter l’originalité de l’herbe ». Leur changement de cap survient peu après : « il nous fallait mieux maîtriser nos charges ». Le maïs, « culture à risque un peu trop coûteuse en main d’oeuvre, intrants et mécanisation » est désavoué au profit de l’herbe : sa part dans la SFP diminue de 50 % à 10 %. Aujourd’hui, sur une SAU de 36 ha, 3 ha sont en maïs, 28 ha en herbe ; 2,5 ha en triticale et 2,5 ha en mélanges céréaliers. Cela suffit pour nourrir 28 vaches laitières et satisfaire une référence laitière de 210 000 litres… mais l’herbe ne pousse bien que si on lui apporte technicité et surveillance
La pâture s’apprend
« Contrairement à un maïs, la pâture peut être complètement différente d’une année sur l’autre. Il faut veiller et personne ne peut décider à votre place ». Dominique Mounier reconnaît avoir eu des craintes au début sur la réussite de ce système. Les expériences d’autres « agriculteurs durables », au sein d’un groupe de formation, l’ont rassuré.
Un planning de pâturage, adapté au fur et à mesure, permet de gérer les rotations. Pour optimiser les rendements fourragers, Dominique Mounier multiplie les associations de graminées et de légumineuses : Ray Grass anglais et Trèfle blanc, Dactyle et Trèfle violet, Fétuque et Trèfle blanc, etc. Les vaches trouvent de quoi se mettre sous la dent de mars jusqu’à fin octobre voire novembre. « Au 15 novembre, la ration est encore 1/2 herbe pâturée, 1/4 foin et 1/4 maïs. En hiver, la ration sera 1/3 maïs, 1/3 ensilage d’herbe et 1/3 de foin ». Sans souci alimentaire : « le bilan fourrager est équilibré ».
Dominique Mounier ne trouve que des avantages à ce système durable. « Il faut juste faire beaucoup de marche à pied pour aller voir », commente-t’il en riant. « Le travail est bien réparti sur l’année, sans pointe. Quand il faut faire les cultures, les vaches sont au pré, cela s’équilibre ». Son épouse revient à l’économique « Si on avait continué comme à notre installation, il n’est pas sûr qu’on aurait eu le même revenu aujourd’hui ».
__________
« Economiquement viable »
Dans l’élevage des époux Mounier, la production est de 6300 litres de lait brut vendu par vache (44 de TB et 33 de TP). Le prix moyen de 2,12 F/l. Les charges sont faibles : 12 cts/l de coût de concentré, 12 c/l de coût fourrage. « Les seules charges sont les semences et les récoltes. Sur céréales, je ne traite pas, je n’utilise pas d’engrais minéral azoté ». L’activité a dégagé en 2000 un excédent brut d’exploitation (EBE) de 1,53 F/l.
« Socialement équitable »
L’élevage dégage « 70 F de l’heure par UTH », soit deux fois le Smic, avec une moyenne de 35 h hebdomadaire par époux. « Nous dégageons un revenu suffisant pour vivre à cinq, nous et nos trois enfants, sur 36 ha ».
« Respectueux de l’environnement »
Système herbager, désherbage mécanique du maïs, valorisation des effluents organiques, pas de sols nus… : les pratiques durables mises en œuvre dans l’élevage de Pommerieux conduisent à une pression polluante faible. « Depuis 4 ans, nous faisons un bilan des minéraux. Il nous indique que nos pertes d’azote dans le milieu ne sont que 45 uN/ha de SAU, soit deux fois moins qu’en moyenne».
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services