• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Marchés fermés : le point en région
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 26-03-2020 - Christian Evon

Marchés fermés : le point en région

Commerce

nouvelle offre alimentaire de proximité, place de la Galarne

nouvelle offre alimentaire de proximité, place de la Galarne



Le coup est rude pour les producteurs qui y écoulent une partie de leurs marchandises : depuis le 24 mars, tous les marchés, qu’ils soient couverts ou non, sont fermés. “Sauf dérogation du préfet après avis favorable du maire”, a précisé le Premier ministre.


En Loire-Atlantique, sur les arrondissements de Châteaubriant et Nantes, seuls une dizaine de marchés étaient encore ouverts au lendemain de l'annonce d'Edouard Philippe. A Nantes, le drive de Talensac va continuer à fonctionner. Les dérogations “sont appréciées au cas par cas. Elles se fondent sur l’avis des maires des petits villages concernés. Le critère, c’est la présence ou non d’un supermarché à proximité” a expliqué le préfet, Claude d'Harcourt, à Ouest France.


Sur ce point, le préfet de Maine-et-Loire, René Bidal, a indiqué aux maires que le seuil de 10 000 habitants semblait correspondre à la plupart des cas au-delà desquels les communes urbaines et périurbaines ne seraient plus autorisées à ouvrir leurs marchés. A Angers, les marchés Monplaisir et La Fayette sont fermés depuis le 25 mars à 14 heures.


A Laval, qui dénombre cinq marchés hebdomadaires, la mairie ne demandera pas de dérogation pour rouvrir les marchés tant que durera la crise du Covid-19. Même chose à Château-Gontier, avec la fermeture des marchés du mardi soir, au centre commercial Saint-Aventin, du jeudi matin en centre-ville, le plus important, et du samedi matin dans le faubourg. Enfin, même chose au Mans où sans surprise, tous les marchés de plein air sont fermés jusqu'à nouvel ordre.


Le 24 mars au matin, sur RTL, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a assuré que des marchés pourront rouvrir “si le respect des gestes barrières est total”. Avec la Fédération nationale des marchés de France, un guide de bonnes pratiques est en cours de finalisation. La demande de maintien des marchés est partagée par l’ensemble des syndicats agricoles.


Christian Evon



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services