• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Les Prim’Holstein préparent le show à Mayenne
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 08-11-2019 - Rémi Hagel

Les Prim’Holstein préparent le show à Mayenne

Concours

Le concours départemental de Prim’Holstein 53 se déroulera à Mayenne samedi 9 novembre. Quelque 130 animaux y sont attendus, dans la bonne humeur.

Le concours départemental se déroule à Mayenne. L'an dernier, il était à Château-Gontier.

Le concours départemental se déroule à Mayenne. L'an dernier, il était à Château-Gontier.


Il y a un bon esprit.” C'est la première chose qui compte aux yeux de David Châtelain, président (depuis cette année) de Prim’Holstein 53. Samedi 9 novembre, au parc-expo de Mayenne, le concours départemental va réunir 130 des meilleures vaches du département, de 35 élevages. Les éleveurs se trouvent toujours dans la dynamique du Space dont ils ont ramené d'excellents résultats : le Gaec des Horizons a terminé 3e (mention) du concours général, on a compté deux 3e prix de section (EARL Séby et Gaec Malherbes), la Mayenne terminant 3e du challenge interdépartemental : un tel palmarès n'était pas arrivé depuis 2004.

Dynamisme

Pour David Châtelain, cette journée doit représenter “un moment d'échange, de partage. En discutant avec les collègues, on se rend compte qu'à côté, ce n'est pas forcément plus vert que chez nous, et qu'on a les mêmes préoccupations dans le métier. Ce qui me tient à cœur, c'est l'esprit positif et festif”. Celui-ci est notamment porté par l'association de jeunes May and Cows : “Ils sont motivés par la production laitière et l'ambiance des concours. Ils dégagent du dynamisme.”

L'échange entre éleveurs se passe dans les coulisses : on peut se donner des conseils pour préparer les animaux, pour les présenter. “On a connu une progression dans la qualité de préparation. Je souhaite que les élevages chevronnés soient là pour épauler les plus novices, les tirer vers le haut.” Cela dit, “il peut y avoir des élevages dans l'ombre qui peuvent créer une surprise, ça stimule les meilleurs”.

“L’ambiance compte mais au centre du ring, la compétition demeure.” Les 130 vaches seront jugées par Sylvain Durand, par ailleurs pointeur pour Prim’Holstein France. Et aujourd'hui, David Châtelain espère “désacraliser l'aspect concours. La vache, c'est notre outil de travail au quotidien. Les concours ne sont qu'une petite face du métier, mais des super vaches, y en a dans toutes les fermes. Ceux qui osent peuvent les présenter sur les rings”. Le ring n'est que le prolongement du travail d'éleveur : “L'opposition entre les vaches de concours à grand gabarit et les autres s'estompe. Aujourd'hui, les juges mettent en avant des vaches qui feront du lait. La vache moderne présente des membres solides, de bonnes pattes, du lait de qualité, une belle largeur de bassin, elles vêlent toutes seules.” “Et les grandes vaches fatiguent dans les logettes.” En piste !

Rémi Hagel

Tous à la fête, le programme
Le ring sera monté dans le hall. Tout autour, 24 stands de partenaires seront présents. Des jeunes du lycée Rochefeuille viendront aider au montage jeudi. A partir de vendredi et tout le samedi, une trentaine de jeunes du lycée agricole de Laval viendront prêter main-forte à l’organisation.
Les animaux arriveront le vendredi. Les concours débuteront vers 10 h, pour terminer vers 17 h. Le midi, une séance récréative sera proposée par May and Cows : concours de présentation par les enfants, et une autre section pour les jeunes.
Les éleveurs termineront la journée par un apéritif et un repas.



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services