• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > 469 animaux de viande attendus au Festival d'Evron
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 29-08-2019 - Rémi Hagel

469 animaux de viande attendus au Festival d'Evron

CONCOURS

Le 54e festival de la viande d'Evron se tient les 30, 31 août et 1er septembre. Il réunira 469 animaux de viande, et plus de 300 autres ruminants en concours : reproducteurs Charolais, Rouges des prés et ovins Bleus du Maine. Sous les couleurs de la Crète.

Le festival de la viande d'Evron reste un phare inamovible marquant la rentrée. Les piliers de ce week-end sont bien là : concours d'animaux de viande, concours de reproducteurs, animations musicales, foire commerciale, etc. Mais leur teneur varie. Concernant les animaux de viande, on enregistre cette année moins d'inscrits qu'en 2018 : les 31 sections compteront 469 bêtes contre 548 l'an dernier. Plusieurs explications envisagées : principalement, il y a 50 bœufs en moins, expose Jean-Yves Renard, le président du festival. Cela répond à un souhait des acheteurs : les bœufs les intéressent moins, parce qu'ils sont trop lourds, avec plus d'os. De plus, les départs en retraite d'agriculteurs non remplacés se poursuivent. Il y a moins d'exposants : 137 contre 166 l'an dernier. Mais sept ou huit nouveaux éleveurs font leur apparition parmi les inscrits cette année. Si l’an dernier le concours a pu être perçu comme un refuge dans un contexte de cours moroses, cela ne se vérifie pas cette année. Une explication possible est que trop peu de bovins sont prêts pour septembre. La météo a pu jouer, le froid plutôt que le chaud : “Le printemps froid a mal fait démarrer les animaux” avance Jean-Luc Lemaitre, du comité d’organisation. “Par la suite, la sécheresse a eu peu d’effet, puisque ces animaux sont en engraissement  à cette période”. Peut-être verra-t-on plus  d’inscrits à Noël ? La Hereford à découvrir Pour les éleveurs, une nouveauté réglementaire à respecter : les bêtes devront être indemnes de BVD. Evron est le troisième concours de France à appliquer cette règle, tandis que le ministère vient d'annoncer le déploiement national du plan d’éradication de la BVD. Vitrine de l’élevage allaitant, Evron accueillera les traditionnels concours de reproducteurs, le plus important étant le concours Charolais, avec 68 reproducteurs de onze élevages. Moindre, le concours Rouges des prés comptera quinze animaux, de sept élevages. En exposition-vente, les éleveurs pourront découvrir six Limousins, autant de Blonds d’Aquitaine, et de Normands (bêtes de forme), mais également deux Blanc Bleu Belges. Et surtout, cinq éleveurs de Parthenais seront présents avec 18 bovins. Pour élargir nos horizons, on retrouvera deux bœufs de Kobé, et surtout, pour la première fois cette année, trois bovins Hereford, issus d’un élevage mayennais. La Crète à la fête Evénement dans l’événement, 161 moutons Bleus du Maine tiendront leur Grand National, tandis que 15 moutons Vendéens seront en présentation. On trouvera enfin une présentation avicole (10 exposants), un concours apicole (14 participants) et les incontournables chevaux Percherons (13). La fête à Evron est multiple : on y vient aussi pour la foire commerciale et artisanale, avec matériels agricoles, voitures, etc. Les animations jalonneront le week-end. Cette année, la Crète est l’invitée d’honneur, ses représentants viendront les bras chargés de produits à déguster tandis que les spectacles traditionnels ponctueront la soirée dansante samedi. Dimanche, on effectuera un petit détour par le Pays Basque avec une démonstration de force basque, pour ajouter un peu de piment (d’Espelette) dans ce programme déjà bien relevé. Rémi Hagel 

Le festival de la viande d'Evron reste un phare inamovible marquant la rentrée. Les piliers de ce week-end sont bien là : concours d'animaux de viande, concours de reproducteurs, animations musicales, foire commerciale, etc. Mais leur teneur varie. Concernant les animaux de viande, on enregistre cette année moins d'inscrits qu'en 2018 : les 31 sections compteront 469 bêtes contre 548 l'an dernier. Plusieurs explications envisagées : principalement, il y a 50 bœufs en moins, expose Jean-Yves Renard, le président du festival. Cela répond à un souhait des acheteurs : les bœufs les intéressent moins, parce qu'ils sont trop lourds, avec plus d'os. De plus, les départs en retraite d'agriculteurs non remplacés se poursuivent. Il y a moins d'exposants : 137 contre 166 l'an dernier. Mais sept ou huit nouveaux éleveurs font leur apparition parmi les inscrits cette année. Si l’an dernier le concours a pu être perçu comme un refuge dans un contexte de cours moroses, cela ne se vérifie pas cette année. Une explication possible est que trop peu de bovins sont prêts pour septembre. La météo a pu jouer, le froid plutôt que le chaud : “Le printemps froid a mal fait démarrer les animaux” avance Jean-Luc Lemaitre, du comité d’organisation. “Par la suite, la sécheresse a eu peu d’effet, puisque ces animaux sont en engraissement à cette période”. Peut-être verra-t-on plus d’inscrits à Noël ? La Hereford à découvrir Pour les éleveurs, une nouveauté réglementaire à respecter : les bêtes devront être indemnes de BVD. Evron est le troisième concours de France à appliquer cette règle, tandis que le ministère vient d'annoncer le déploiement national du plan d’éradication de la BVD. Vitrine de l’élevage allaitant, Evron accueillera les traditionnels concours de reproducteurs, le plus important étant le concours Charolais, avec 68 reproducteurs de onze élevages. Moindre, le concours Rouges des prés comptera quinze animaux, de sept élevages. En exposition-vente, les éleveurs pourront découvrir six Limousins, autant de Blonds d’Aquitaine, et de Normands (bêtes de forme), mais également deux Blanc Bleu Belges. Et surtout, cinq éleveurs de Parthenais seront présents avec 18 bovins. Pour élargir nos horizons, on retrouvera deux bœufs de Kobé, et surtout, pour la première fois cette année, trois bovins Hereford, issus d’un élevage mayennais. La Crète à la fête Evénement dans l’événement, 161 moutons Bleus du Maine tiendront leur Grand National, tandis que 15 moutons Vendéens seront en présentation. On trouvera enfin une présentation avicole (10 exposants), un concours apicole (14 participants) et les incontournables chevaux Percherons (13). La fête à Evron est multiple : on y vient aussi pour la foire commerciale et artisanale, avec matériels agricoles, voitures, etc. Les animations jalonneront le week-end. Cette année, la Crète est l’invitée d’honneur, ses représentants viendront les bras chargés de produits à déguster tandis que les spectacles traditionnels ponctueront la soirée dansante samedi. Dimanche, on effectuera un petit détour par le Pays Basque avec une démonstration de force basque, pour ajouter un peu de piment (d’Espelette) dans ce programme déjà bien relevé. Rémi Hagel 


Le festival de la viande d'Evron reste un phare inamovible marquant la rentrée. Les piliers de ce week-end sont bien là : concours d'animaux de viande, concours de reproducteurs, animations musicales, foire commerciale, etc. Mais leur teneur varie. Concernant les animaux de viande, on enregistre cette année moins d'inscrits qu'en 2018 : les 31 sections compteront 469 bêtes contre 548 l'an dernier. Plusieurs explications envisagées : principalement, il y a 50 bœufs en moins, expose Jean-Yves Renard, le président du festival. Cela répond à un souhait des acheteurs : les bœufs les intéressent moins, parce qu'ils sont trop lourds, avec plus d'os. De plus, les départs en retraite d'agriculteurs non remplacés se poursuivent. Il y a moins d'exposants : 137 contre 166 l'an dernier. Mais sept ou huit nouveaux éleveurs font leur apparition parmi les inscrits cette année.

Si l’an dernier le concours a pu être perçu comme un refuge dans un contexte de cours moroses, cela ne se vérifie pas cette année. Une explication possible est que trop peu de bovins sont prêts pour septembre. La météo a pu jouer, le froid plutôt que le chaud : “Le printemps froid a mal fait démarrer les animaux” avance Jean-Luc Lemaitre, du comité d’organisation. “Par la suite, la sécheresse a eu peu d’effet, puisque ces animaux sont en engraissement à cette période”. Peut-être verra-t-on plus d’inscrits à Noël ?

La Hereford à découvrir

Pour les éleveurs, une nouveauté réglementaire à respecter : les bêtes devront être indemnes de BVD. Evron est le troisième concours de France à appliquer cette règle, tandis que le ministère vient d'annoncer le déploiement national du plan d’éradication de la BVD.

Vitrine de l’élevage allaitant, Evron accueillera les traditionnels concours de reproducteurs, le plus important étant le concours Charolais, avec 68 reproducteurs de onze élevages. Moindre, le concours Rouges des prés comptera quinze animaux, de sept élevages. En exposition-vente, les éleveurs pourront découvrir six Limousins, autant de Blonds d’Aquitaine, et de Normands (bêtes de forme), mais également deux Blanc Bleu Belges. Et surtout, cinq éleveurs de Parthenais seront présents avec 18 bovins. Pour élargir nos horizons, on retrouvera deux bœufs de Kobé, et surtout, pour la première fois cette année, trois bovins Hereford, issus d’un élevage mayennais.

La Crète à la fête

Evénement dans l’événement, 161 moutons Bleus du Maine tiendront leur Grand National, tandis que 15 moutons Vendéens seront en présentation. On trouvera enfin une présentation avicole (10 exposants), un concours apicole (14 participants) et les incontournables chevaux Percherons (13).

La fête à Evron est multiple : on y vient aussi pour la foire commerciale et artisanale, avec matériels agricoles, voitures, etc. Les animations jalonneront le week-end. Cette année, la Crète est l’invitée d’honneur, ses représentants viendront les bras chargés de produits à déguster tandis que les spectacles traditionnels ponctueront la soirée dansante samedi. Dimanche, on effectuera un petit détour par le Pays Basque avec une démonstration de force basque, pour ajouter un peu de piment (d’Espelette) dans ce programme déjà bien relevé.

Rémi Hagel


Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services