• Suivez-nous :

accueil
Maine-et-Loire > Cent vaches attendues au National Jersiais en septembre à Chemillé
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Maine-et-Loire - 15-02-2019 - Antoine Humeau

Cent vaches attendues au National Jersiais en septembre à Chemillé

FestiElevage

Le National Jersiais est organisé tous les cinq ans, et toujours à Chemillé. Le tiers des effectifs de l’Hexagone est en Maine-et-Loire.

Le National Jersiais est organisé tous les cinq ans, et toujours à Chemillé. Le tiers des effectifs de l’Hexagone est en Maine-et-Loire.


Comme désormais tous les cinq ans, la race Jersiaise organisera son concours national à Chemillé, dans le cadre du Festi-élevage qui se déroulera du 6 au 8 septembre. Pour cette troisième édition, ce ne sont pas 80 vaches, mais une centaine qui sont attendues au théâtre foirail. Le président du syndicat des éleveurs de Jersiaises, Pierre-Yves Léger, l’a indiqué en marge de l’assemblée générale du Festi-élevage, mardi 12 février. Le concours, qui pourrait être arbitré par un juge danois, devrait également accueillir pour la première fois une section de génisses.

L’an dernier, la race à l’honneur du festival de Chemillé était la Normande, qui organisait pour la première fois un concours interrégional. Cent quarante animaux venus de sept départements étaient présentés. Deux défis semblent aujourd’hui à relever pour les organisateurs. Le premier concerne la fréquentation, qui semble en légère baisse en raison des consignes de sécurité drastiques imposées dans le cadre de Vigipirate depuis quelques années. La ville de Chemillé-en-Anjou, interpellée, songe à travailler davantage en amont avec les sociétés de sécurité pour fluidifier la circulation des visiteurs.

L’autre défi concerne la mobilisation des éleveurs, conséquence de la baisse démographique. Certaines races, comme la Montbéliarde ou la Brune, avaient rencontré quelques difficultés à organiser leur Départemental l’an dernier. “On ne ferme pas la porte aux élevages d’autres départements”, insiste le président du Festi-élevage Benoît Cesbron. L’an dernier, pour la première fois, quelques animaux de race bazadaise étaient exposés. Cette année, la Simmental pourrait aussi en présenter.

Antoine Humeau


Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services