• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Europe > Les douanes à la disposition des exportateurs ligériens
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Europe - 08-02-2019 - Christian Evon

Les douanes à la disposition des exportateurs ligériens

ECHANGES

Le Brexit approche, et la Direction régionale des douanes souhaiterait être davantage sollicitée par les exportateurs de l’agroalimentaire. Explications avec la chef du Pôle action économique des douanes dans la région, Marie-Hélène Meunier.

Pommes, vins ou alcools, produits de la mer ou matériel de transport : les exportateurs ligériens vers le Royaume-Uni sont nombreux.

Pommes, vins ou alcools, produits de la mer ou matériel de transport : les exportateurs ligériens vers le Royaume-Uni sont nombreux.


On dispose d’une cellule de conseil aux entreprises, qui est le correspondant direct des opérateurs pour leurs formalités douanières. On a déjà eu des entretiens dans ce cadre, et des sollicitations pour des fabrications à partir de produits de la mer, ou dans la volaille et les fromages”, explique Marie-Hélène Meunier. Mais à la Direction interrégionale des douanes, à Nantes, on craint que certaines entreprises ne se réveillent un peu tard.
Or l’enjeu est capital d’un point de vue économique pour les entreprises régionales. Le Royaume-Uni est notre deuxième client à l’export et le neuvième à l’import. Pour les vins du Val de Loire, c’est notre premier client en volume.

“On s’est préparés à un Brexit dur, on sera prêts le jour J, c’est-à-dire le 29 mars. On a des outils informatiques qui absorberont toutes les déclarations en provenance du Royaume-Uni. On traite déjà avec notre outil douanier 150 pays tiers, ce sera notre 151e.” Pour l’application de la réglementation, les agents dans les bureaux connaissent déjà le régime tiers. “On sait bien qu’on va avoir un volume d’activité plus important à traiter. On a mis en place un dispositif de formation, qui bénéficiera aussi aux agents en uniforme qui sont en surveillance sur la route. Parallèlement, un plan de recrutement a été mis en place avec des agents en formation à l’Ecole de formation des douanes de La Rochelle.”

Une cellule conseil aux entreprises

Les douanes ont mis en place dès octobre un plan d’action. “Nous sommes en février, et ça ne bouge pas beaucoup. On constate un vrai manque de réactivité et d’anticipation de la part des entreprises. On peut les conseiller (voir ci-dessous) sur tous les points touchant au Brexit. S’ils font appel à un professionnel du dédouanement, spécialiste des formalités douanières, le message pour ce dernier est de ne pas faire des déclarations à Calais ou à Dunkerque, mais plutôt de faire venir le camion via un transit au plus près du lieu de l’établissement concerné en Pays de la Loire… On parle d’encourager la compétitivité des entreprises. Elles peuvent s’appuyer sur nous pour les renseigner, les accompagner.”

Sur les formalités douanières proprement dites, jusqu’à présent avec le Royaume-Uni, les opérateurs déposaient des déclarations d’échanges de biens, mais ça ne sera plus le cas. “Ces marchandises seront traitées avec un régime identique à celles en provenance d’un autre pays tiers. Il repose sur le dépôt d’une déclaration, qui comporte 54 rubriques avec la valeur, la nature du produit, son origine ou le transport.”

Le Royaume-Uni est notre deuxième client à l’export

Quant aux produits soumis à une restriction particulière, comme le contrôle des phytosanitaires, ils passeront par un poste d’inspection frontalière, en l’occurrence Saint-Nazaire pour la Région. “Ils seront soumis au même régime qu’une marchandise arrivant en provenance des Etats-Unis, avec exactement le même traitement.” Quant aux animaux vivants, ils sont soumis à une restriction, puisqu’il y a forcément un contrôle vétérinaire réalisé préalablement au dépôt de la déclaration douanière. “On ne maîtrise pas ce contrôle-là, qui est du ressort du ministère de l’Agriculture et de la DGAL.”

Christian Evon


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services