• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > Moins de viande mais plus proche ?
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 01-02-2019

Moins de viande mais plus proche ?

Focus

Après une année 2018 marquée par un fort repli de l’offre, les exportations de broutards devraient rebondir en 2019.

Après une année 2018 marquée par un fort repli de l’offre, les exportations de broutards devraient rebondir en 2019.


Pascale Hébel, experte du Crédoc, l’a rappelé à l’assemblée générale de Culture viande : “La baisse de consommation de viande est structurelle depuis les années quatre-vingt… soit avant la crise de l’ESB.” Une crise sanitaire crée de la défiance, et pénalise forcément le fonctionnement de la filière et les prix aux éleveurs. Mais elle ne semble pas accentuer durablement le phénomène de baisse des volumes. En revanche, elle fait naître d’autres demandes. Faut-il capitaliser sur les nouveaux modes alimentaires ? Les jeunes sont en effet les premiers mangeurs de viande : fast-food, sandwichs, pizza, etc., il s’agit de produits carnés “ingrédients”. Soit l’opposé de la “demande sociétale” de viandes de qualité, de “transparence”. Çà et là se développent des initiatives pour y répondre en misant sur la proximité. Et ces petits volumes pèsent de plus en plus par leur multiplication dans les territoires.


Frédéric Gérard



Signaler un abus

MOTS CLés : viande bovine /

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services