• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Départemental Prim'Holstein 53 : ils vont mener Hollywood au rendez-vous des stars
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 09-11-2018 - Rémi Hagel

Départemental Prim'Holstein 53 : ils vont mener Hollywood au rendez-vous des stars

Concours

Le départemental de Prim’Holstein 53 se tiendra samedi 10 novembre à Château-Gontier. Parmi les nombreux concurrents, Magali Le Cam tentera sa chance avec cinq vaches, en duo avec Tanguy Fouassier. L’éleveuse d’Astillé trace son sillon derrière les cadors.

Magali Le Cam et Tanguy Fouassier avec Hollywood. La vache en 4e lactation a déjà participé deux fois au concours départemental, toujours classée en milieu de tableau. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ?

Magali Le Cam et Tanguy Fouassier avec Hollywood. La vache en 4e lactation a déjà participé deux fois au concours départemental, toujours classée en milieu de tableau. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ?


Il faut un début à tout. Magali Le Cam a participé à son premier concours départemental en 2013. C’est Gilbert Guérot (Gaec de la Voie lactée) qui l’avait repérée et convaincue, lors des comices cantonaux qu’elle fréquentait depuis 2007. Il n’a pas fallu insister beaucoup : “J’ai toujours aimé ça, déjà avec les Maine-Anjou de mon grand-père.” Plus jeune, Magali Le Cam assurait les accouplements pour les Prim’Holstein de son père. Férue de génétique, elle choisit les semences et insémine par elle-même, elle fait partie de la commission Génétique d'Ipem. L’éleveuse apprécie les Prim’Holstein, “des vaches productives avec de belles mamelles”, et en concours, elle apprécie justement de voir ces mamelles “bien remplies et bien propres”.

Fidèle depuis Fidèle

Pour sa première participation, elle avait amené sa vache Fidèle… et depuis, l’éleveuse est devenue une fidèle participante du départemental. Tous les ans, elle y retourne (sauf en 2016 où elle était enceinte). Ses bêtes décrochent régulièrement des places d’honneur (3e, 4e de section). Comme souvent, le plaisir, “c’est de se retrouver avec les autres éleveurs, dans une bonne ambiance”.

Mais participer à un concours requiert plusieurs conditions. La première est de posséder une génétique de qualité. Mickaël, son mari, s’est installé en 2006 (aujourd’hui à mi-temps) et elle en 2008. Il a fallu améliorer le cheptel existant, en travaillant les membres, puis les mamelles. Aujourd’hui, la moyenne d’étable oscille entre 9 200 et 9 500 litres, à 42,3 de TP et 34,4 de TB.

L’autre condition est de pouvoir se rendre disponible, sur l’exploitation comme sur le ring. Depuis 2015, Magali Le Cam a trouvé un équipier en la personne de Tanguy Fouassier. Ils ont fait connaissance quand il était agent de remplacement. Aujourd’hui salarié de Cuma, il est passionné de vaches mais n’en possède pas. “Magali avait besoin de quelqu’un et Tanguy avait besoin de vaches !” plaisante Mickaël. La vérité est bien sûr une histoire d’amitié. Les deux se sont trouvés.

Une semaine de congé

“Pour la préparation, on est novice” explique le duo. “On prend des conseils à droite à gauche.” Ils n’ont pas suivi de formation, Magali par “manque de temps”, Tanguy parce qu’il est “trop vieux” pour suivre celles des May and Cows. Mais ils s’appliquent, à partir de quatre semaines avant le concours. Ils attachent les bêtes, les mènent au licol, “on met la musique quand on les sort”. Cette dernière semaine, ce sera tous les jours. “On va les tondre, les laver, les sécher.” Tanguy le passionné prend sa semaine de vacances pour préparer le concours. Il dormira au parc Saint-Fiacre le vendredi soir pour veiller sur les bêtes.

Le jour du concours, ils se répartissent les présentations : plus petite, Magali mène les vaches les plus jeunes et Tanguy se charge des plus grandes, comme Hollywood. “C’est sa vache…” Hollywood a déjà concouru deux fois au départemental. Cette vache en 4e lactation tentera sa chance, accompagnée de Hawaï (4e lactation), Iquidène (3e), Lancaster (2e) et Merveille (1e).

Magali et Tanguy ne seront pas seuls à prendre en charge ces cinq vaches. Ils pourront compter sur des amis et sur Manon, la fille aînée de Magali, qui tient à présenter Merveille. Tous vont œuvrer à tracer un boulevard pour Hollywood et ses copines au pays des stars du ring.

Rémi Hagel


Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services