• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > National Blonde d’Aquitaine : carton plein pour la Loire-Atlantique
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 27-09-2018 - Christian Evon, Rémi Hagel

National Blonde d’Aquitaine : carton plein pour la Loire-Atlantique

Concours

Nina, la championne jeune femelle, au Gaec des Jonquilles, et Nideo, le champion jeune mâle, au Gaec Menet… La génétique de Loire-Atlantique a brillé au concours national blond, à Moncoutant.

Nina, la championne jeune femelle, au Gaec des Jonquilles, et Nideo, le champion jeune mâle, au Gaec Menet… La génétique de Loire-Atlantique a brillé au concours national blond, à Moncoutant.


Les éleveurs ligériens, particulièrement ceux de Loire-Atlantique, ont réalisé une razzia au concours national Blonde d'Aquitaine, organisé ce week-end à Moncoutant, dans les Deux-Sèvres. Il a rassemblé 475 animaux adultes (plus une cinquantaine de veaux), issus de 170 élevages. Les deux championnes femelles appartiennent au Gaec des Jonquilles, de Guémené-Penfao (Beslé-sur-Vilaine). La championne femelle adulte,
Harmonie, étant même la mère de Nina, la championne jeune.

“Je présentais trois bêtes et revenir avec cinq plaques, dont les deux championnes femelles, ce qui n'était jamais arrivé au National, c'est exceptionnel !”, s'enthousiasme Frédéric Julaud, pas encore remis de ses émotions. “Il s'agit de bêtes modernes, mixtes, avec de la viande : tout ce qu'on recherche dans la race. Pour nous qui faisons naître tous nos veaux sans achat extérieur, c'est encore plus fort.”

Harmonie (Scout x Riquita), six ans et demi, est une super souche. En plus de Nina, c'est aussi la mère de Lady, classée 3e en femelles suitées 3 à 4 ans. “Les deux juges ont flashé sur Nina et Harmonie dès qu'ils les ont vues sur le ring. Elégance, qualités de race, démarche et port de tête : elles avaient tout pour elles” poursuit l'éleveur comblé du Gaec des Jonquilles.

Pour la Loire-Atlantique, le Gaec Menet complète la moisson avec Nideo, champion jeune mâle. “Doté d'un bassin exceptionnel, il offre un bon compromis entre volume squelettique et musculaire”, selon le juge. La famille Menet, de Vritz, décroche deux autres prix de championnat, en copropriété avec l'EARL de Ternas : Ilona, la meilleure femelle suitée, “volumineuse et très lourde”, et Flamande, la meilleure reproductrice. Enfin Malien, le champion mâle espoir, “un animal très équilibré”, est détenu notamment par les Gaec de Sainte-Pauline et des Fleuriais.

La Mayenne s'illustre aussi

Fidèle à leur dynamisme, les éleveurs mayennais étaient sept à concourir, et ont constaté que “le département est toujours dans les clous”, selon l'expression de Gérard Barbier, le président de l'association. Le Gaec La Cassine (Bonchamp-lès-Laval) a fait très fort, en arrivant premier du prix de descendance mâle (avec Ionesco). L'EARL Barbier (Marcillé-la-Ville) décroche la 4e place (avec Inuit). Negundo de l'EARL Leroy emporte un 1er prix de section. Indépendamment des récompenses, les éleveurs ont pu vendre des animaux et reviennent satisfaits : “On a eu beaucoup de contacts.”

Christian Evon et Rémi Hagel


Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services