• Suivez-nous :

accueil
Maine-et-Loire > Plus de 130 vaches attendues à l’interrégional Normandes de Chemillé
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Maine-et-Loire - 07-09-2018 - Antoine Humeau

Plus de 130 vaches attendues à l’interrégional Normandes de Chemillé

L’interrégional Normand, qui se tiendra dans le cadre du Festi-élevage de Chemillé ces samedi 8 et dimanche 9 septembre, devrait accueillir une cinquantaine d’élevages et plus de 130 animaux.

Les quatre associés du Gaec La Normande participeront à l'Interrégional Normand. Ils élèvent 160 vaches sur 150 hectares, pour une production de 1,2 million de litres de lait.

Les quatre associés du Gaec La Normande participeront à l'Interrégional Normand. Ils élèvent 160 vaches sur 150 hectares, pour une production de 1,2 million de litres de lait.


Pour la première fois que le Maine-et-Loire organise un Interrégional Normand, l’effectif ne devrait pas être décevant. Sont inscrites 147 vaches, dont huit animaux porteurs homozygotes du gène culard. Ces animaux, en provenance de plusieurs élevages de Normandie, seront présentés pour montrer qu’il y a de quoi développer le débouché viande en Normande.

Après quelques défections prévisibles, 130 vaches devraient réellement participer au concours, soit 51 élevages de six départements. La Loire-Atlantique et la Mayenne seront les plus représentées avec cinquante animaux au total, soit plus du tiers. Aucune vache de Vendée en revanche, puisque le concours départemental se tient au même moment à Challans.

“Cent trente animaux en concours, c’est un bel engouement puisque 120 vaches étaient initialement prévues”, met en avant David Le Bullenger, conseiller développement de la race Normande à la coopérative Evolution. “Cela faisait trois ou quatre ans qu’on nous demandait d’organiser un grand concours Normand au Festi-élevage et nous on était un peu réticents, on avait peur de ne pas avoir d’effectif suffisant”, raconte le président du syndicat de race Joseph Lambert. Le voilà à la fois satisfait et rassuré. Le concours sera l’occasion “de montrer que la Normande a beaucoup évolué”. “On a amélioré les mamelles, le look de la Normande a changé, et c’est une vache qui n’a pas trop de problèmes sanitaires.” Et en plus elle fait de bons fromages. Dégustation de produits de race Normande ce dimanche : Pont-Lévêque, Livarot, Neufchatel, camembert au lait cru et tomme normande, et viande normande.

Antoine Humeau



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services