• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Maïs ensilage, les clés pour réussir
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 17-08-2018

Maïs ensilage, les clés pour réussir

Le maïs ensilage est d’actualité. Au salon MécaElevage en juin dernier, le réseau des Cuma de l’Ouest et Seenovia ont détaillé les points de vigilance pour réussir le chantier.

"Tout compris, une tonne de matière sèche de maïs rendu silo coûte 100 euros”, rappelle Michel Seznec des Cuma Pays-de-la-Loire. Une ferme exploitant 25 ha de maïs ensilage à 12 t MS/ha capitalise donc 30 000 euros dans le silo ! “C’est un enjeu économique fort et on y passe une journée !” Il faut donc tout mettre en œuvre pour limiter les pertes.


L’importance du choix variétal

Les précautions commencent avec le choix des variétés, qui dépend de la destination, des critères agronomiques et de l’indice de précocité. 


Déterminer le stade de récolte

C’est un des éléments les plus importants pour produire un ensilage de qualité.


Un chantier bien organisé

Point crucial, “c’est le tasseur qui donne le débit du chantier et non l’ensileuse”, rappelle Michel Seznec. 


Focus sur la longueur de coupe

Plus on coupe court, meilleure est la conservation, plus on favorise l’ingestion au détriment de la rumination”, résume Florian Blot. 


L’éclatement des grains

La dégradabilité et la digestibilité de l’amidon dans le rumen dépendent du taux de MS. “Si le maïs est sec, l’amidon est moins disponible.

Lire l'article dans notre édition


Signaler un abus

Catégories : culture Cuma Maïs

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services