• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Oh ! La vache bleue voit la vie en rose
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 08-06-2018 - Rémi Hagel

Oh ! La vache bleue voit la vie en rose

Parcours

Ses vaches décoratives ou publicitaires colorées en résine ont séduit Kuhn ou encore Carrefour et Auchan. Avec son entreprise Oh ! La vache bleue, Serge Fiedler expédie ses créations dans toute l'Europe, depuis la Mayenne.

Sur cette vache commandée par un lycée hôtelier de Villepinte figurent les principaux morceaux de boucherie, peints à la façon de Mondrian. Elle s’est payé une séance de pose aux halles de Rungis.

Sur cette vache commandée par un lycée hôtelier de Villepinte figurent les principaux morceaux de boucherie, peints à la façon de Mondrian. Elle s’est payé une séance de pose aux halles de Rungis.


Certains arrêtent les vaches pour partir en retraite. Pour Serge Fiedler, c'est le contraire. “Je ne voulais pas rester devant la télé tous les jours.” Retraité du groupe Sud-Ouest, il s'est lancé dans une nouvelle entreprise en 2012 : il vend des vaches en résine fibrée. Un petit hobby qui a pris de l'ampleur. Au départ, “je collectionnais les petites vaches de la Cow Parade”. La Cow Parade est un business américain, avec un concept rodé (produits de luxe, en exposition). Amateur de ces vaches colorées, Serge Fiedler a souhaité fabriquer et diffuser les siennes. Il a trouvé des moules auprès d'une entreprise de l'Allier dont les gérants partaient en retraite.

Depuis, Serge Fiedler a pu structurer une activité : il sous-traite la réalisation des vaches à une entreprise alsacienne, puis à un carrossier pour les peintures unies ou à Signapub (de Changé, en Mayenne) pour placer des autocollants.

Kuhn le premier client

Il doit son développement initial à l'entreprise Kuhn. Il venait de mettre en ligne son blog, avec quelques photos des premières vaches, quand le constructeur l'a contacté. Ils ont fait affaire. Depuis, une vingtaine de vaches circulent dans le monde entier aux couleurs du fabriquant vendéen : en Chine, en Russie, au Brésil... Les vaches séduisent beaucoup les métiers de l'alimentation : des magasins Auchan, un grossiste de viande du Limousin, un lycée hôtelier, un supermarché bio parisien, etc. “Fin 2017, on a livré 22 vaches et sept veaux pour décorer le centre commercial Boisseuil à Limoges. Ils sont placés le long de l'autoroute A20.” De quatre vaches vendues en 2012, Oh ! la vache bleue est aujourd'hui à une centaine par an.

La vache donne le sourire

La gamme s'est élargie, avec de nombreux petits formats, et d'autres animaux de la ferme. Toutefois, le constat est sans appel : “Les cochons se vendent très peu, le cheval ne marche pas non plus. Le produit qui se vend le mieux, c'est la vache.” La vache dégage un capital sympathie vraiment supérieur, en particulier auprès des citadins. C'était d'ailleurs la raison de l'attachement initial de Serge Fiedler à ces figurines et statues. “La symbolique est forte, c'est la vache qui nourrit. Et quand on les expose, les gens ont le sourire. D'ailleurs, au Salon de l'agriculture, les hommes politiques se font prendre en photo avec des vaches, pas avec des moutons.”
Le milieu agricole accueille ces vaches variablement. OPA et constructeurs y ont trouvé de parfaits objets promotionnels, à l'instar de Clasel, leurs collègues de l'Orne Elvup ou encore la firme d'équipement de traite Fullwood Packo.

A l'inverse, quelques puristes observent la conformation et reprochent aux moules de ne pas être suffisamment fidèles à la réalité : les éleveurs de races laitières vont les trouver trop grasses, les éleveurs de races allaitantes pas assez viandées. Elles sont aussi légèrement plus petites.

Certains ont demandé des vaches sans corne, Serge Fiedler a refusé : “Ma vache est symbolique, avec des cornes.” Il le rappelle aux puristes, il s'agit d'objets de décoration, si possible très colorés. Pour que les gens qui passent devant puissent s'exclamer, comme au feu d'artifice : “Oh la belle bleue !” (1)

Rémi Hagel

(1) Sans corne, il existe tout de même des modèles de veaux.

Pour en savoir plus
http://ohlavachebleue.fr/


Deux vaches attendent leur tour dans les locaux de Signapub (à Changé, en Mayenne) : elles vont être bardées d’autocollants du meilleur grimpeur du Tour de France, et rejoindre les magasins Carrefour de l’Alpe d’Huez et des Deux Alpes.


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services