• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Diversification et valorisation au menu de Tech&Bio, fin mai
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 24-05-2018 - Christian

Diversification et valorisation au menu de Tech&Bio, fin mai

SALON

Responsables du lycée Nature et responsables professionnels ont présenté les temps forts du salon Tech&Bio, la semaine dernière à La Roche-sur-Yon.

Responsables du lycée Nature et responsables professionnels ont présenté les temps forts du salon Tech&Bio, la semaine dernière à La Roche-sur-Yon.


Les 30 et 31 mai, le lycée Nature de La Roche-sur-Yon (Vendée) accueillera le salon Tech&Bio, pour lequel les chambres d'Agriculture attendent 6 000 visiteurs. Ce lycée, entièrement en agriculture biologique depuis 2010, s'étend sur 130 ha et produit viandes (agneau et porc), volailles et légumes. Le cadre idéal en somme pour ce salon, placé sous le signe de la diversification et la valorisation en élevages et cultures biologiques.
Le programme comprend douze ateliers et dix-sept tables rondes et conférences, ainsi que des démonstrations mécaniques pour présenter les dernières innovations en culture et maraîchage. Des bovins (lait et viande) aux cultures en passant par les fourrages, les ovins ou le machinisme, les ateliers techniques s'articuleront autour de vitrines et de plusieurs animations d'environ 15 minutes. En lien avec les ateliers, les conférences apporteront un focus technique ou économique.

De l'amont à l'aval

Plusieurs thèmes qui seront développés au cours de Tech&Bio renverront aux évolutions de consommation et de société. Dans un contexte de demande croissante de produits bio français, la production de céréales de qualité boulangère est au centre des préoccupations, pour se passer des produits phytosanitaires et des engrais chimiques. En élevage de volailles, de moutons ou de porcs, la question du 100 % AB dans l’alimentation reste un défi pour la filière. Pour y parvenir, le salon fera le point sur quelques solutions et des pistes à mettre en œuvre.
Avec 11 500 ha en 2015, près de 28 000 ha en 2016 et encore 19 500 ha l'an dernier, la région des Pays-de-la-Loire bénéficie d’une dynamique enviable, qui est cependant loin d'être acquise dans la durée. Cet engouement nouveau, observé depuis trois ans semble se poursuivre cette année encore. Mais le contexte économique est instable, avec une rupture annoncée dans le dispositif d’accompagnement financier, c'est-à-dire l'aide au maintien et probablement à la conversion faute de crédits Feader.

Christian Evon




Signaler un abus

Catégories : Salons

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services