• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Percheron : championne Diligencière 2017, El Ira de Theuret concourra à Paris
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 23-02-2018 - Nathalie Barbe

Percheron : championne Diligencière 2017, El Ira de Theuret concourra à Paris

Salon de l'Agriculture

A Bonnétable, la ferme Le Theuret donne son nom à une belle lignée de juments percheronnes. Ici, El Ira avec Catherine et Raphaël Breton, prête pour le grand saut parisien.

A Bonnétable, la ferme Le Theuret donne son nom à une belle lignée de juments percheronnes. Ici, El Ira avec Catherine et Raphaël Breton, prête pour le grand saut parisien.


Jolie pouliche de quatre ans, El Ira de Theuret, issue de l’élevage de Catherine et Raphaël Breton à Bonnetable (Sarthe), montera à Paris le 23 février. Elle sera l’unique représentante sarthoise de la race Percheronne. “Cette année, la présentation des femelles est montée. Nous l’avons donc débourrée” explique Raphaël Breton. En dehors de ce travail, pas de préparation particulière. “On lui a fait écouter un peu de musique, mais sans trop insister.” Pas d’inquiétude, El Ira apprivoisera le brouhaha du Salon de l’agriculture. La pouliche, auréolée du titre de Championne Diligencière au dernier Championnat de France (Haras du Pin), a été sélectionnée par le conseil d’administration de la Société hippique percheronne. Son ticket pour Paris, elle le doit à ses formes harmonieuses mais aussi au soin que mettent ses propriétaires à sélectionner une belle lignée de juments.

La lignée de Theuret


A la fois éleveurs et commerçants dans la commune, Catherine et Raphaël Breton s’adonnent à une passion qui a commencé sur un coup de cœur. “Sur un comice agricole, en voyant les Percherons, je me suis dit : ah ! J’aimerais bien en avoir un jour !” raconte Raphaël Breton, Mayennais d’origine et attaché au souvenir des animaux de trait officiant sur la ferme parentale. L’aventure démarre il y a quinze ans avec l’arrivée de la première jument, Cob. “Elle était d’une belle lignée pour l’attelage et avec elle, nous avons fait les premiers concours mais sans trop y croire”. Le départemental sur la Foire du Mans et le National au Haras du Pin marquent son début de carrière. Puis viendra Lambada de Theuret qui donnera naissance à Rubis, un poulain devenu étalon, à Unesco dont la carrière s’est faite au Japon et à Salazie de Theuret, la première à participer au Salon international de l’Agriculture en 2009. Neuf ans plus tard, c’est au tour d’El Ira, petite-fille de Lambada, de relever le défi à Paris. Elle sera sur le ring le mercredi 28 février pour le concours.

Nathalie Barbe








Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services