• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Grandes cultures > “Tous les citoyens présentent des traces de glyphosate”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Grandes cultures - 19-02-2018 - Rémi Hagel

“Tous les citoyens présentent des traces de glyphosate”

Champ libre

Robin, est réalisatrice du film et du livre Le Round-up face à ses juges. Elle sera présente au Cinéville de Laval lundi et au Palace à Château-Gontier.

Marie-Monique Robin, est réalisatrice du film  et du livre Le Round-up face à ses juges.

Marie-Monique Robin, est réalisatrice du film et du livre Le Round-up face à ses juges.


Dans Le Round-up face à ses juges, Marie-Monique Robin a filmé un procès citoyen qui s'est tenu à La Haye en 2016. Des victimes de pesticides du monde entier y ont exposé leur situation devant de vrais juges. Pendant deux ans, la journaliste est allée filmer ces victimes en France, en Argentine, au Sri Lanka, aux Etats-Unis : des malformations congénitales, des décès, des maladies graves... Elle a aussi rencontré des chercheurs, lu des rapports. “J'ai découvert à quel point cette molécule est l'une des plus toxiques jamais inventée. Le premier brevet n'a pas été déposé par Monsanto, mais par Stauffer Chemical, comme détartrant pour les chaudières. Le glyphosate est un chélateur de métaux (il séquestre les minéraux).

Des agriculteurs continuent de penser qu'il est biodégradable, mais non, il se bio-accumule. Cela a des répercussions sur les sols, ils s'appauvrissent, développent des maladies. Les animaux qui mangent du soja transgénique souffrent de déficiences minérales. Je me suis soumise aux tests, Delphine Batho [ancienne ministre] aussi : tous les citoyens présentent des traces de glyphosate. Cela peut expliquer certaines maladies de l'intestin (maladie de Crohn). On n'est pas moins exposé en France qu'en Argentine.” Par ailleurs, c'est un antibiotique, “il détruit les bactéries du sol. De même pour les organismes vivants qui en sont imprégnés”. Et c'est un perturbateur endocrinien. Pourtant, “cela a été ignoré par les agences de santé”. L'UE l'a réautorisé pour cinq ans. “C'est grave.”


Ce documentaire est un réquisitoire. Pour autant, “je n'ai jamais été poursuivie”. Preuve que ces enquêtes sont étayées. “Je n'ai aucun intérêt personnel. Si j'avais prouvé que le produit n'était pas dangereux, j'en aurais été ravie.” Ce n'est pas le cas. Le film a été projeté au Parlement européen, et à l'Assemblée nationale. Une mission d'information sur les phytos a été créée par les députés. “J'ai été auditionnée la semaine dernière”. Le public pourra l’entendre lundi et mardi.

Rémi Hagel

Marie-Monique Robin, est réalisatrice du film et du livre Le Round-up face à ses juges. Elle sera présente
au Cinéville de Laval lundi 19 février, à 20 h lors d'une soirée organisée par le Civam Bio53, avec M’Lire et Biocoop Mayenne Bio Soleil.
Deuxième séance mardi 20 février à 20h30 au cinéma Le Palace à Château-Gontier.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services