• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Comment combler le déficit de production de légumes du Sud-Mayenne ?
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 24-01-2018 - Rémi Hagel

Comment combler le déficit de production de légumes du Sud-Mayenne ?

Alimentation

Le Gal Sud Mayenne (1) mène un Projet alimentaire territorial, pour favoriser l'agriculture et la consommation de produits locaux.

“Pour pouvoir aller de la fourche à la fourchette, il faut commencer par connaître les modes de consommation” décrit Vincent Saulnier, président du Gal.

“Pour pouvoir aller de la fourche à la fourchette, il faut commencer par connaître les modes de consommation” décrit Vincent Saulnier, président du Gal.


Un Projet alimentaire territorial ? Cette démarche conduite par le Gal Sud Mayenne veut soutenir l’activité agricole locale et développer l’accès à une alimentation de proximité et de qualité. Pour savoir où on va, il faut savoir d’où on part : un état des lieux est mené. Il permettra de proposer d’ici le mois de juin, des actions à mettre en place. Celles-ci seront affinées pour aboutir à la fin de l’année.

140 producteurs en circuits courts


Le diagnostic en cours dresse une approche par filière. Si la Mayenne est une terre d’élevage qui exporte beaucoup, “on se rend compte qu’on est déficitaire en légumes” souligne Vincent Saulnier, président du Gal. “On évalue qu’il manquerait 1 500 à 2000 tonnes de légumes par an, c’est-à-dire la production de huit maraîchers.” On compte seulement 7 ha en maraîchage pour 10 000 habitants, pour 35 ha en moyenne dans la région. Autres constats : on trouve très peu d’Amap. Par ailleurs, 140 producteurs en circuits courts ont été recensés, soit 6 % des agriculteurs. C’est plus que les 5 % du département, mais bien moins que les 11 % des Pays-de-la-Loire. “Il y a une marge de progression” commente l’élu.

Le Gal ne part pas de zéro, il a déjà accompagné des initiatives d’approvisionnement de restauration collective en produits bio, avec le Civam bio 53. Mais ce PAT va plus loin : il se penche sur l’accès de tous les habitants à ces produits locaux et de qualité (bio ou non). Il implique aussi bien les producteurs que les consommateurs, les chambres consulaires (chambre d’Agriculture mais aussi chambre des Métiers, pour la restauration), et le lycée agricole d’Azé, etc. Vincent Saulnier, président du GAL, espère amorcer une pompe vertueuse : “Fédérer tout le monde est de nature à nous mobiliser, et ainsi être en capacité de répondre aux évolutions.” Lesquelles ? “Il y a une transformation importante de l’agriculture et de la consommation qui s’opère, vers plus de produits locaux et/ou bio.” Ces tendances nationales sont confirmées par le diagnostic.

Du petit commerce à l’abattoir

Ce projet global ne se limite pas à la vente directe : “On veut développer l’offre globale sur le territoire, tous les acteurs de la chaîne alimentaire sont concernés. On espère impliquer les commerces des petites communes, mais aussi des outils de transformation. Un abattoir peut travailler pour des filières longues comme des filières courtes. Et dans certaines filières, il manque des outils de transformation” poursuit le président. Les collectivités auront leur rôle à jouer, “les communautés de communes sont des accompagnateurs du développement économique. Elles pourront se saisir de ce diagnostic pour appuyer leurs politiques, par exemple, favoriser les cultures maraîchères dans leur document d’urbanisme” précise Franck Lebossé, chargé de mission du Gal.
Quelles que soient les conclusions, une injustice pourrait être réparée : “Le cabinet Auxilia (qui conduit l’enquête) a pointé que peu de sites web de collectivités avaient une entrée Agriculture, contrairement à l’Agroalimentaire.” Il n’est pas trop tard pour corriger.

Rémi Hagel

(1) Groupe d’action local qui réunit les communautés de communes de Craon, Château-Gontier, Meslay-Grez.

Votre avis compte
Un questionnaire sur les habitudes alimentaires est disponible en ligne pour les habitants qui le souhaitent. Il est à remplir jusqu'au 15 février.
http://www.pat-sud-mayenne.fr/

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services