• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Lactalis a trouvé des défenseurs, la médiatisation critiquée
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 12-01-2018 - Rémi Hagel

Lactalis a trouvé des défenseurs, la médiatisation critiquée

SALMONELLES

Localement, quelques voix ont pris la défense de Lactalis, au nom de l'économie locale. Elles ne se prononcent pas sur les points de l'enquête, mais critiquent le traitement médiatique.

Philippe Jéhan, président de la FDSEA53.

Philippe Jéhan, président de la FDSEA53.


L'affaire des salmonelles a suscité peu de réactions. Toutefois localement, certaines voix s'inquiètent des conséquences sur Lactalis, et à terme, sur l'économie mayennaise. “N’oublions pas que plus de 550 salariés sont concernés sur le site de Craon. (...) N’oublions pas également, tout le mal que cela cause à la filière laitière en général” a écrit la sénatrice Elisabeth Doineau dans un communiqué le 5 janvier. Elle vient donc nuancer l'image de coupable désigné de l'industriel laitier : “Le groupe Lactalis a pris toutes les mesures nécessaires pour retirer la totalité de sa production de poudre de lait d’une part, et pour désinfecter le site d’autre part.”

Toutefois, elle précise : “Mes premiers mots sont pour l’importance de la santé publique. Si Lactalis a commis une faute, je ne prendrai pas sa défense.” Mais elle considère que l'article du Canard enchaîné du 3 janvier “parasite l’instruction de l’enquête. (...) Laissons aux experts ce travail de recherche”. Interrogée, elle ajoute : “Depuis quelques années, des médias prennent sur le travail des enquêteurs, souvent à charge. Ils dépassent parfois les limites. Chacun à sa place et les vaches seront bien gardées.” “Oui à l’information, non à la désinformation…” clame-t-elle, suscitant une réponse de Quentin Guillemain, qui a porté plainte contre Lactalis : “Où se situe la désinformation quand il faut qu'un article de presse dévoile que les autocontrôles révélés positifs ont été réalisés en août ?”

La communication, nouvel enjeu

Une autre voix s'est fait entendre : celle de Philippe Jéhan (photo), le président de la FDSEA de la Mayenne. Lors d'un point presse lundi 8 janvier, il regrette que la “surenchère médiatique” conduise à des raccourcis d'interprétation. “Il faut entrer dans la technique, amener de l'information.” A ce stade, on ne connaît pas le cheminement de la salmonelle (trouvée dans l'environnement, jusqu'aux pots commercialisés). Le cheminement médiatique, lui, est bien présent. En particulier, sur les réseaux sociaux : “L'article du Canard a été beaucoup repris, c'est ce qui m'a embêté. Les réseaux sociaux, c'est dévastateur.” L'éleveur est lui-même extrêmement actif sur Twitter, et reconnaît avoir été “à fleur de peau”, commentant avec colère les tweets sur le sujet.

Au bout du compte : le prix du lait

Pourquoi Philippe Jéhan vole-t-il au secours de son meilleur ennemi. Ce n'est pas l'industriel qu'il défend, mais les producteurs : “Je ne suis pas inquiet pour le groupe Lactalis, à l'international. Mais ici, ils vont enlever 10, 20 ou 30 € aux éleveurs.” Comme Elisabeth Doineau, Philippe Jéhan craint que l'affaire “n'entache la qualité du travail de la filière laitière”. L'enjeu syndical est résumé en quelques signes sur Twitter par Jérémy Trémeau, président de JA53 : “Pour la Mayenne l'important est de savoir si Lactalis paiera ses producteurs à un prix rémunérateur ! Le reste des infos n'est que de la masturbation journalistique.”

Le président de la FDSEA regrette : “Oui, il y a eu un manque de communication de Lactalis. Il y avait une semaine où il aurait pu communiquer, avant le ministère.” Philippe Jéhan déplore aussi que les producteurs et salariés soient insuffisamment ou pas informés par l'industriel.

Twitter connaît des dérives, mais est aussi un outil d'échanges. Philippe Jéhan y a invité le père de famille Quentin Guillemain à venir visiter l'agriculture mayennaise. Ce dernier a accepté, précisant : “Je n’ai pas de problème avec les producteurs ni les pratiques agricoles, mais bien avec l’usine en question.”

Rémi Hagel


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services