• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Normandie nue, en avant-première ce jeudi 4 à Mayenne
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 28-12-2017 - Rémi Hagel et Frédéric Gérard

Normandie nue, en avant-première ce jeudi 4 à Mayenne

Cinéma


Comme Le Housseau-Brétignolles (53) pour La famille Bélier, Le Mêle-sur-Sarthe (61) a vécu son heure de gloire, avec le tournage de Normandie nue, qui sortira en salles le 10 janvier. Le directeur du Vox à Mayenne, qui l’a diffusé en avant-première le 4 janvier, présage “un succès populaire”. Le réalisateur Philippe Le Guay n’en est pas à son coup d’essai (Alceste à bicyclette, Les femmes du 6e étage, Floride). Le monde rural et la crise agricole servent de toile de fond au film. Il raconte l’initiative d’un petit village pour crier le malaise des campagnes : poser nu pour un célèbre photographe.

Dans le casting, un figurant qui n’en est pas à son premier rôle. Eleveur à Martigné-sur-Mayenne (53), Franck Legros s’amuse à courir les plateaux. Après un second rôle dans A la chasse, moyen métrage tourné en Mayenne, il s’est cette fois retrouvé aux côtés de François Cluzet et François-Xavier Demaison. “Là, évidemment, vu le casting, je n’avais pas de réplique !”

Didier Roguet, lui, a eu des répliques, et même plus : c’est dans sa ferme, à Bellavilliers, que le film a été tourné. Il a été contacté par l’intermédiaire de la prof de ses enfants à la MFR de Beaumont-les-Autels (28), qui connaît le réalisateur. Trois jours de tournage en mai dernier, Didier Roguet est ressorti “émerveillé” de cette aventure. Eleveur laitier, il estime que le monde agricole est bien représenté dans le film. Bien sûr, “c’est une comédie”, avec son lot de caricature (le Parisien est allergique aux pollens, par exemple), mais cela reste proche de la réalité : “Ce n’est pas méprisant, et plutôt bien joué”, commente Antoine Glémain, directeur du Vox à Mayenne.
“Ce n’est pas un documentaire. On sait déjà que le lait ou le porc ne sont pas payés”, poursuit Franck Legros. “Mais si à un moment, les gens du cinéma utilisent le monde agricole et qu’ils en donnent une bonne image, pas toujours celle de ceux qui polluent ou cassent, mais qui cherchent des solutions, tant mieux !”

“Philippe Le Guay ne s’est pas foutu de nous” assure Didier Roguet. “Le paysan est mis en valeur, dans sa misère. On voit la guerre des champs entre voisins, la saisie d’une ferme, le suicide. Sauf que Cluzet en sort vivant et on finit en éclat de rire !” Les agriculteurs qui se mettent à nu, “ce n’est pas pour montrer notre corps” mais bien comme une parabole de la situation qu’ils vivent.

Didier Roguet en sait malheureusement quelque chose : en octobre, deux incendies -peut-être d’origine criminelle- ont ravagé sa ferme, et l’assureur Gan ne lui a toujours pas versé d’aide d’urgence pour nourrir ses vaches. “Je suis nu devant vous” écrit-il dans un courrier de relance.

Frédéric Gérard et Rémi Hagel

Normandie nue sera diffusé en avant-première au cinéma le Vox à Mayenne, le jeudi 4 janvier à 20h, en présence du réalisateur et de deux acteurs.

Au casting François Cluzet, François-Xavier Demaison, Toby Jones, Philippe Rebbot, Grégory Gadebois, Julie-Anne Roth, etc.


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services