• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Nico Bons : “Je ne veux pas travailler 7 jours sur 7 juste pour produire du lait”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 01-12-2017 - Rémi Hagel

Nico Bons : “Je ne veux pas travailler 7 jours sur 7 juste pour produire du lait”

Champ libre

Nico Bons, est Hollandais. Il a jugé les concours Holstein et Brunes au Farmingtour, à Château-Gontier.

Nico Bons, est Hollandais. Il a jugé les concours Holstein et Brunes au Farmingtour, à Château-Gontier.


"C'est la première fois que je juge en France !” C'est dire si le Farmingtour a de l'importance pour Nico Bons. Les organisateurs ont trouvé des traducteurs, permettant d’accueillir ce juge-éleveur renommé (1).


“En tant qu'éleveur, j'ai participé au Simagena pour la première fois en 2007. J'ai obtenu le 3e prix de championnat. C'était fantastique ! Maurice Perrot, le créateur du Simagena, m'a beaucoup aidé.” Belles retrouvailles : Maurice Perrot, aujourd'hui retraité, était présent à Château-Gontier.


Nico Bons est jovial, mais sa vie n'a pas toujours été joyeuse. Le décès prématuré de son père l'a poussé à s’installer à 21 ans alors qu'il rêvait d'aller au Canada. “J’ai dit à ma mère : 'OK je reprends la ferme, mais on élève des vaches pour les shows'.” Les concours étaient sa passion. “J'ai voulu que mon hobby devienne mon travail. Sans show, je quitte l'élevage. Je ne veux pas travailler 7 jours sur 7 juste pour produire du lait. Les vaches de mon père pouvaient avoir des problèmes de pattes ou le dos en U, ça ne le dérangeait pas. Moi, si. Toute ma sélection est tournée vers des vaches équilibrées. C'est un ensemble : ce ne sont pas forcément les plus grandes, mais elles doivent avoir un corps profond, droit sur le dessus, des aplombs solides, et avant tout, une très bonne mamelle”.


Nico Bons élève des championnes aujourd’hui. Trois facteurs comptent. 1- Les choix génétiques. Pour cela, il réalise son rêve : il se rend tous les ans en Amérique du Nord. C’est cher, mais “cela vaut mieux que d'utiliser un mauvais taureau”. 2- L'alimentation. 3- L'environnement des vaches : “Ma mère dit qu'elles sont mieux logées que nous !”


Cette quête de la vache de concours accompagne une réflexion sur la communication : “Je veux pouvoir accueillir des visiteurs sur ma ferme. On a besoin du respect des autres citoyens. En France, vous êtes meilleurs là-dessus.” Ce n'est pas évident, “aux Pays-Bas, les fermes sont devenues trop grosses”.


Rémi Hagel




Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services