• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Départemental Holstein : “Cela me semblait plus facile de placer une bête il y a quinze ans”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 03-11-2017 - Frédéric Gérard

Départemental Holstein : “Cela me semblait plus facile de placer une bête il y a quinze ans”

Portrait

David Biarnès est le juge invité pour le Départemental de Prim’Holstein 53, le samedi 11 novembre.

Six mois après avoir jugé le Printemps des génisses, David Biarnès sera de retour en Mayenne le 11 novembre pour le Départemental Holstein.

Six mois après avoir jugé le Printemps des génisses, David Biarnès sera de retour en Mayenne le 11 novembre pour le Départemental Holstein.


Six mois après avoir officié au Printemps des génisses, à Château-Gontier, David Biarnès revient en Mayenne. Après un jeune juge l'an passé (Louis Juste), l'association Prim’Holstein 53 a choisi un juge confirmé pour son Départemental 2017, samedi 11 novembre, à Mayenne.

David Biarnès classe les concours depuis près de vingt ans. D'abord, des comices, des Départementaux, un Régional en Poitou-Charentes, puis en 2005, son premier Farming Tours. Depuis, il a sillonné la France, a jugé Paris, l'Eurogénétique, un National, a été invité à l'étranger. Depuis 1998 sur un élevage de passionnés, il connaît aussi l'envers du décor.

“De bêtes à haut potentiel”


Installée près de Mont-de-Marsan, la famille Biarnès est connue des spécialistes de la génétique Holstein. “Mes parents faisaient assez peu de concours, mais dès le début des années quatre-vingt, ils ont investi dans des bêtes à haut potentiel génétique. Ils ont été les chercher dans des élevages qui avaient importé de la Holstein d'Amérique du Nord.” A l'époque, les Nord-Américains sont en avance sur le progrès génétique. “Ils ont ramené du format, avec beaucoup de stature, beaucoup de longueur, de la capacité (profondeur de cotes). Aujourd'hui, cela a un peu changé. En concours, ce n'est plus forcément la taille qui est retenue. Ce sont surtout les bêtes homogènes, qui montrent des qualités laitières, de la solidité, de la puissance, et surtout, des mamelles irréprochables.”

Pour les Biarnès, les résultats sont là. “Ces quinze dernières années, il ne doit y avoir que deux éditions du concours de Paris, auxquelles on n'a pas participé.” L'élevage obtient son meilleur résultat avec Pébi Crazy, réserve grande championne à Paris en 2014. Un prix assez récent, et pourtant, ces dernières années, David Biarnès a le sentiment que gagner des prix est plus compliqué. “Cela me semblait plus facile de placer une bête il y a quinze ans qu'aujourd'hui. Pour deux choses : le niveau génétique progresse de façon générale, et les éleveurs ont de plus en plus accès à de la génétique de haut niveau, avec en Europe des concours comme Swiss Expo. Cela donne aussi envie à de jeunes de se perfectionner, et certains ont appris la préparation [des animaux] de haut niveau.”

Les Landes : petit mais costaud

David Biarnès parle élevage, génétique et concours avec passion. Et pourtant, il vient d'un département où la dynamique laitière semble à l'arrêt. “C'est une catastrophe.” Dans les Landes, “on était 500 producteurs [élevages laitiers], au début des années 2000. On vient juste de passer sous la barre des 80 (79 élevages au contrôle laitier).” La collecte semble néanmoins assurée par la proximité de trois sites industriels dans les Pyrennées. Quant au niveau de la sélection locale : “On a la chance d'avoir eu des pionniers dans les Landes, qui avaient amené du progrès en morphologie. Aujourd'hui, encore, nous ne sommes qu'une poussière en termes d'effectifs, mais chaque année, sur 100 vaches à Paris, entre trois et six bêtes viennent des Landes.”

Frédéric Gérard

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services