• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Energies renouvelables > Méthanisation : feu vert pour le projet de Charchigné
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Energies renouvelables - 13-10-2017 - Rémi Hagel

Méthanisation : feu vert pour le projet de Charchigné


Le projet des 110 agriculteurs d'Agrimaine Méthanisation va peut-être enfin voir le jour : il fait partie des deux projets de méthanisation retenus par le ministère de l'Environnement. Les résultats de l'appel d’offres de la Commission de régulation de l'énergie (CRE 5) ont été dévoilés  (12 bois-énergie et deux méthanisation). Le tarif d'achat va permettre l'équilibre économique du projet (1). Le tarif moyen des candidats est de 122 €/MWh, mais cela comprend les projets bois-énergie, au tarif moins élevé que la méthanisation.
Obtenir les finances

“L'objectif est de démarrer les travaux à l'été” annonce Laurent Taupin, initiateur du projet. “On préparait tout en amont pour avancer vite en cas de résultat favorable.” Il reste pourtant une condition de taille : obtenir le financement des banques, pour ce projet évalué à plus de 20 M€. Un tel effort financier nécessite la participation conjointe de plusieurs banques. “Nous avons déjà rencontré les banques et avons pu mesurer leur frilosité. On a un gros travail à faire. On sera audité sur tous les volets du projet, sur nos choix techniques, etc.”

Cette unité doit produire 3,58 MW d'électricité. La chaleur sera revendue à l'usine Lactalis. Les porteurs de projet ont retenu le constructeur autrichien BioGest. Ala différence des nombreux opérateurs allemands, il propose un système incorporant un niveau d'effluent élevé. Ce sera un des arguments à faire valoir aux banques, échaudées par des systèmes allemands mal adaptés à l'utilisation française (2). BioGest a déjà monté une unité de taille équivalente en Angleterre.

Enfin, le projet bois-énergie de SBI - Sarthe Biomasse Ingen'R à Spay (Sarthe) est aussi retenu dans l'appel à projet.

Rémi Hagel

(1) Ce tarif n'est pas communiqué car un deuxième appel d’offres va suivre, les candidats seront jugés au regard du tarif qu'ils demandent.
(2) Le système allemand basé sur lisier/maïs est assez facile à digérer. Avec des apports de matière plus diversifiés, le matériel d'incorporation ou les systèmes d'agitation ont révélé des carences.

Pour en savoir plus
www.developpement-durable.gouv.fr


Catégories : Mayenne Energie

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services