• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Fruits et légumes > Le vignoble du Val de Loire sévèrement touché par le gel
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Fruits et légumes - 20-07-2017

Le vignoble du Val de Loire sévèrement touché par le gel

Viticulture

Deux jours de suite, la semaine dernière, de Nantes à Angers en passant par le sud-Sarthe, le gel a frappé très durement le vignoble ligérien, causant jusqu’à 90 % de pertes. Témoignage d’Alain Gripon, producteur de muscadet en Loire-Atlantique.

“Il ne faut pas laisser les vignerons seuls dans leur coin. C’est collectivement qu’il faut faire émerger des solutions” explique Alain Gripon.

“Il ne faut pas laisser les vignerons seuls dans leur coin. C’est collectivement qu’il faut faire émerger des solutions” explique Alain Gripon.


Au petit matin du 26 avril, j’ai perdu 90 % de mon potentiel de récolte à cause du gel. En 2016 déjà, j’avais 80 % de pertes, après le gel et une période d’humidité intense en juin (mildiou), au moment de la floraison. En 1991, quand j’avais subi deux tiers de pertes, le fonds de calamité agricole avait aidé l’ensemble des vignerons au regard de la déclaration de récolte” explique Alain Gripon, vigneron à La Chapelle-Heulin. Il exploite 12 ha de vignes, surtout en muscadet, dont six engagés avec les Vignerons de la Noëlle, à Ancenis. Il a démarré sa conversion totale en 2012 et récolte en bio depuis 2015.

Dans le vignoble nantais, tous les secteurs ont été touchés, surtout ceux du muscadet sur lie, sur Vallet, Clisson ou La Chapelle-Heulin.. Alain Gripon est d’autant plus marqué que c’est un phénomène récurrent. “Cette année comme l’an dernier, ce gel tardif a frappé une végétation en très fort développement, et on ne peut pas
espérer une pousse de prompts bourgeons.”

“Comment tenir ?”

A côté de chez lui, un couple de jeunes vignerons a vu tout son travail de cet hiver anéanti. Chez un collègue, le salarié est dans l’incertitude sur l’avenir de son emploi. Avec ce nouveau coup dur, c’est toute l’économie viticole locale qui est fragilisée. “En assemblée de Cuma, si les quelques investissements de renouvellement de matériel sont lancés, des accessoires d’équipement pour la mise en bouteille ont déjà été repoussés d’un an. La Cuma la Pipette, à Vallet, accuse un taux de vétusté de 90 % de ses matériels.”

“En 2012, notre vignoble avait subi un grave accident climatique, qui n’était pas dû qu’au gel. Mon contrat d’assurance aléas climatiques n’avait pas pris en compte les risques nouveaux.” Alain Gripon fait partie des 15 % environ de vignerons qui sont assurés dans le vignoble nantais. “Bon nombre de vignerons n’intègrent plus l’assurance dans leurs charges de fonctionnement. Cependant, il est nécessaire que les années de références pour le calcul des indemnités soit revu, puisque nous cumulons deux années de calamités sur les cinq années retenues. Il faut s’organiser pour que notre production de muscadet soit plus sécurisée, et que le système de protection contre le gel, qui est un risque majeur, soit prise en charge par la CVO (cotisation volontaire obligatoire) et soutenue par les collectivités.”

Un casse-tête pour la commercialisation

Pour sa première année de récolte en bio, avec le millésime 2015, Alain Gripon a choisi de développer la vente directe. “J’avais vinifié un millésime de qualité, que je n’avais pas pu vendre en totalité. J’avais pris alors le risque de stocker. Pour faire face à cet avenir incertain, il y a nécessité d’une mobilisation de tous les acteurs : Etat, collectivités et pour les plus fragilisés, ne pas hésiter à faire appel au BCAO ou à SOS Paysans en difficultés. Nous avons reçu ces derniers jours une notification de la MSA intitulée : ‘Continuer ou se reconvertir’. Cette session de trois jours peut permettre aux vignerons de prendre du recul sur notre situation et avenir professionnel.”

Christian Evon

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services