• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > L’AOP Maine-Anjou mise sur la vente directe pour rebondir
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 02-06-2017 - Rémi Hagel

L’AOP Maine-Anjou mise sur la vente directe pour rebondir

L'AOP Maine-Anjou affronte une sévère baisse d'activité. La reprise en main passe par la structuration de la vente directe collective.

La vente de colis AOP Maine-Anjou est initiée depuis des années, mais le syndicat mise sur son développement.

La vente de colis AOP Maine-Anjou est initiée depuis des années, mais le syndicat mise sur son développement.


Quelque 610 animaux commercialisés en AOP en 2016, une chute de 55 % par rapport à 2015. Depuis la fin du partenariat avec les restaurants Hippopotamus, l'AOP traverse une période difficile. “La commercialisation n'a jamais été aussi faible et met en péril le fonctionnement de notre syndicat”, décrit Christian Douet, le président du syndicat AOP Maine-Anjou, lors de l'assemblée générale le 30 mai au Domaine des Rues. Cette situation entraîne des remises en question, tant sur la structuration interne, que sur les moyens de redynamiser le commerce.

En interne, la structure se redimensionne pour limiter les coûts. Toutefois, attention à ne pas déshabiller totalement l'ODG (organisme de défense et de gestion), “c'est la clé de voûte de l'édifice” rappelle Pascal Cellier, de l'Inao. Même en réduisant la voilure, il faudra garder une personne à l'animation, au risque de perdre cette AOP... Mais cette contrainte est aussi une force car “à partir d'un socle, on peut rebondir. Dans les AOP qui se portent bien, il y a un projet collectif”.

Trois formules...

C'est le cas de l'AOP Maine-Anjou. Pour rebondir, elle place ses espoirs dans la vente directe. De plus en plus d'éleveurs se lancent, individuellement. Le défi pour l'AOP est de parvenir à coordonner ces démarches. Elle propose un cadre de vente directe collective, qui a été exposé lors de l'assemblée.

Rémi Hagel

A noter => Les éleveurs intéressés par la démarche peuvent joindre le Domaine des Rues au 02 41 41 08 41.



Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services