• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > “On voudrait nous imposer un canal unique de commercialisation”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 24-05-2017 - Nathalie Barbe

“On voudrait nous imposer un canal unique de commercialisation”

Champ libre

Michel-Edouard Leclerc, est PDG de l'enseigne de grande distribution E. Leclerc. Invité à l’assemblée générale des Fermiers de Loué, il réagit au conflit qui l’oppose à la FNB sur le cœur de gamme.


"A l’automne dernier, j’ai signé un accord sur le cœur de gamme avec la Fédération nationale bovine. Mais on voudrait nous imposer un canal unique de commercialisation contre les alliances locales (1) que nous avons lancées il y a vingt-cinq ans ! Laissons nos chefs bouchers justifier de la nouvelle segmentation des viandes”
répond Michel-Edouard Leclerc aux éleveurs qui l’accusent de ne pas vouloir bâtir de nouvelles relations commerciales avec les producteurs de viande bovine. “Lorsque la crise de la vache folle a éclaté, ce sont les bouchers qui ont ramené de la crédibilité. Ne les entraînons pas dans des dérives de responsabilité !” Citant la réussite de la filière Loué, - “un modèle donné en exemple lorsque la profession agricole m’attrape” - le président des centres Leclerc plaide en faveur d’une recomposition. “Nous sommes à un moment clé de notre histoire où il faut prendre le temps de se poser, d’échanger et ne pas entrer dans les polémiques syndicales.”

Nathalie Barbe






Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services