• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Fourrages > La prairie est un investissement productif
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Fourrages - 07-04-2017 - Sabine Huet

La prairie est un investissement productif

Fourrages

Les prairies multi-espèces ont fait l’objet de nombreux essais sur la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou et sur le site Arvalis de La Jaillère. Lors d’une journée dédiée aux plantes fourragères organisée par le Gnis, les points clé pour réussir les prairies à flore variée ont été passés en revue.

“Aller au-delà de six espèces et de 30 kg/ha n’apporte pas plus de bénéfices.”

“Aller au-delà de six espèces et de 30 kg/ha n’apporte pas plus de bénéfices.”


"Ne faites pas l’impasse des semences certifiées sur les prairies car c’est un investissement productif sur le long terme qui sécurise votre système”, conseille Julien Bouffartigue, secrétaire de la section fourragères du Gnis. Les enjeux sont en effet nombreux : “Il faut que toutes les espèces semées lèvent, le plus rapidement possible, pour que la prairie produise dès le premier cycle et ensuite sur plusieurs années”, énumère Pierre-Vincent Protin, ingénieur fourrage chez Arvalis.


Choisir les bonnes espèces


Une prairie temporaire à flore variée comprend de trois à quatre espèces (un à deux graminées et une à deux légumineuses) à huit espèces pour les mélanges les plus complexes. Cela dit, “aller au-delà de six espèces et de 30  kg/ha n’apporte pas plus de bénéfices”. Le type de sol et la destination (fauche ou pâturage) guideront le choix des espèces.


Sabine Huet




Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services