• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > “Bien réussir la mise en route du robot, c'est capital”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 17-03-2017 - Christian Evon

“Bien réussir la mise en route du robot, c'est capital”

Alors que les éleveurs qui s'équipent ont des besoins spécifiques, aussi bien en amont de leur projet qu'au moment de la mise en route, les experts robot d'Elevage conseil Loire Anjou les accompagne depuis la conduite du troupeau jusqu'à l'utilisation du logiciel, en passant par le coût alimentaire.

Techniciens d'Elevage conseil Loire Elevage et associés du Gaec des Charmilles ont insisté sur la phase de mise en route du robot, qui est capitale pour la réussite du changement de traite.

Techniciens d'Elevage conseil Loire Elevage et associés du Gaec des Charmilles ont insisté sur la phase de mise en route du robot, qui est capitale pour la réussite du changement de traite.


Le 9  mars à Abbaretz (Loire-Atlantique), au Gaec des Charmilles, la porte ouverte organisée par Elevage conseil Loire Anjou, avec l'appui du concessionnaire local (SARL Loire Bretagne Elevage, basé au Grand-Fougeray - 35) pour le robot Christensen, a attiré 250 éleveurs. Sur les deux départements couverts par l'entreprise, Loire-Atlantique et Maine-et-Loire, 276 exploitations qui sont équipées d'un robot.


“On en a du nord Loire-Atlantique bien sûr, du sud de l’Ille-et-Vilaine et même un qui vient de la Manche, et qui a un projet”, commente Denis Denion, expert robot d’Elevage conseil Loire Anjou pour la Loire-Atlantique. “Le profil, ce sont des éleveurs déjà équipés qui viennent voir comment fonctionne un robot d’une autre marque. Avec la crise, ils prennent de plus en plus le temps de la réflexion. Au bout de quatre à cinq ans, le projet est mieux réfléchi et permet d'apporter la meilleure réponse possible (conception de la machine, aménagements éventuels à réaliser, etc.) avant la mise en route du robot.”


Christian Evon


Retrouvez l'intégralité de l'article dans notre édition datée du 17 mars 2017.



Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services