• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > En bio, ils produisent 9 000 litres par vache grâce à une alimentation optimisée
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 02-03-2017 - Antoine Humeau

En bio, ils produisent 9 000 litres par vache grâce à une alimentation optimisée

Alimentation

Au Gaec de la Croix-Brillet, à Saint-Michel-et-Chanveaux dans le nord-ouest du Maine-et-Loire, le séchage en grange permet d’assurer un fourrage de qualité. Mais ce n’est pas la seule clé. L’exploitation ouvrira ses portes mardi 8  mars dans le cadre de l’assemblée générale du syndicat Prim’Holstein 49.

Jean-Louis Hamard : “La ration est à la base fibreuse et on rajoute du maïs pour apporter un peu de carburant. On n’est pas à la recherche de protéine !”

Jean-Louis Hamard : “La ration est à la base fibreuse et on rajoute du maïs pour apporter un peu de carburant. On n’est pas à la recherche de protéine !”


Produire beaucoup de lait en bio avec une autonomie alimentaire presque totale, c’est possible. Le Gaec de la Croix-Brillet achèvera sa conversion en juin. 1,2 million de litres auront été livrés à Agrial en 2016, soit 9 000 litres par vache. “La génétique, ce n’est qu’un élément favorisant”, estime l’un des associés, Jean-Louis Hamard. La raison de cette réussite, c’est surtout la conduite de l’élevage, l’alimentation.


Séchoir saturé


Ici, tout a été mis en place au fil des années pour fournir une alimentation de qualité avec un fort lien au sol. Ce sont d’abord trois exploitations qui ont fusionné il y a une dizaine d’années et qui ont construit les bâtiments d’exploitation en plein milieu des terres. “Ce qu’on voulait dès le départ c’est diminuer nos charges tout en maintenant une production de lait intéressante.”


Antoine Humeau


• L’assemblée générale du syndicat des éleveurs de Prim’Holstein de Maine-et-Loire se déroulera à Saint-Michel-et-Chanveaux mardi 8  mars. Matin en salle avec intervention d’un expert de la nutrition, visite du Gaec de la Croix-Brillet l’après-midi.



Retrouvez l'intégralité de l'article dans notre édition datée du 3 mars 2017.



Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services