• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > Anthony Gervais désigné sabot d’or,
le Maine-et-Loire au top du challenge
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 09-12-2016 - Christian Evon

Anthony Gervais désigné sabot d’or,
le Maine-et-Loire au top du challenge

Génétique

Cette année, le Maine-et-Loire truste les premières places du challenge de Bovins Croissance. C’est Anthony Gervais, éleveur de Rouge des prés, qui remporte le prix national : le sabot d’or.

Anthony Gervais élève des Rouge des Prés (Saint-Paul-du-Bois, Maine-et-Loire). Il a été élu Sabot d’or au challenge Bovins croissance.

Anthony Gervais élève des Rouge des Prés (Saint-Paul-du-Bois, Maine-et-Loire). Il a été élu Sabot d’or au challenge Bovins croissance.


A l’initiative de Bovins Croissance, il récompense chaque année les duos technicien/éleveur au vu de la qualité globale de gestion de l’élevage et la collecte des informations. Les classements sont effectués par race sur la base du calcul d’un critère global, qui prend en compte la valeur génétique du troupeau (Ivmat maternel) et sa progression sur les cinq dernières campagnes, la reproduction (intervalle vêlage-vêlage), la croissance des veaux (poids à 210 jours), le choix des pères (Isevr des veaux) et le nombre de vêlages dans le troupeau.

Trois trophées sont remis par race : le Sabot de bronze qui récompense le meilleur élevage du département, le Sabot d’argent qui récompense le meilleur élevage régional et le Sabot d’or, attribué au meilleur élevage national. Ces derniers sont remis chaque année lors du Sommet de l’élevage à Cournon (Puy-de-Dôme). L’édition 2016 a particulièrement souri au Maine-et-Loire.


En Rouge des Prés, c’est l’EARL Anthony Gervais, de Saint-Paul-du-Bois, qui remporte le Sabot d’or. Eleveur en système herbager avec 130 UGB et actuellement 100 vêlages par an, il nourrit ses animaux entièrement à l’herbe. Les veaux sont complémentés avec 60 % de céréales et 40 % d’un aliment azoté. Les vaches grasses reçoivent de l’enrubannage et un mélange céréalier pois - triticale. Le croît de cheptel a été accéléré par le vêlage à 24 mois des génisses. Grâce à un fort cumul du potentiel de croissance (104,8 en Ivmat), Anthony Gervais continue de cumuler du potentiel de croissance sur les générations de génisses à venir, sans détériorer la facilité de naissance et les qualités maternelles. Le troupeau est aujourd’hui très jeune (35 % de renouvellement) mais sans incidence sur les performances des veaux.


Christian Evon


Retrouvez l'intégralité de l'article dans notre édition datée du 9 décembre 2016.



Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services