• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Autres élevages > “Sans ces 20 c, ce sont
les bâtiments les plus récents qui vont fermer”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres élevages - 02-12-2016

“Sans ces 20 c, ce sont
les bâtiments les plus récents qui vont fermer”

Le problème, c’est que “les élevages qui risquent de fermer en premier sont ceux qui ont encore des amortissements importants, c’est-à-dire les plus récents investisseurs. Les derniers bâtiments neufs datent déjà de 2010 ou 2011. Or, si le parc le plus récent, ferme, c’est toute la
filière qui est en danger. La situation est encore plus vraie au nord de la Loire, où le parc bâtiment est plus récent qu’au sud de la Loire.” Son groupement, Syprolap, est concerné au premier chef : il présente le parc bâtiment le plus récent de la filière ; “environ 40 % des producteurs sont encore en cours d’amortissement”. Le taux d’amortissement équivaut à 25 à 30 c sur 1 kg de lapin. Quant à “ceux qui pourraient s’en sortir : ils ne seront plus en capacité de réinvestir, pour assurer leurs résultats techniques”. Les producteurs voient depuis 2006 leur système déstabilisé, et les restructurations, ces dernières années, ne leur ont pas permis de sécuriser davantage leurs revenus. Pire, une maladie fait rage actuellement dans les élevages : la VHD, qui élimine les lapins entre deux et cinq jours après contamination, sans symptômes préalables. “Le plus important est de protéger (vacciner) les femelles”, conseille Yves Lancelin.

“Si le parc récent ferme, toute la filière est en danger”

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services