• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Autres cultures > La moule bleue n’a plus la frite
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres cultures - 04-11-2016 - Christian Evon

La moule bleue n’a plus la frite

Sur toute la façade atlantique, les mytiliculteurs sont touchés de plein fouet par la mortalité de la moule bleue (Mytilus edulis). Apparue depuis l'hiver 2014, elle a fait des ravages cette année dans la Baie de Bourgneuf et surtout dans le sud Vendée, dans la baie de l'Aiguillon, qui concentre la majorité des professionnels ligériens.



La Région soutient la filière pêche - aquaculture

Il y a six mois, le conseil régional a adopté un plan de soutien à la mytiliculture, touchée par une importante crise avec une mortalité record observée pour la saison 2016. La collectivité plaide pour la mise en œuvre d’un plan national pour la réalisation d’études des conditions liées aux épisodes de mortalité des moules. Elle aide les mytiliculteurs avec des avancements remboursables à taux zéro pour compenser un déficit ponctuel de trésorerie.

D’autre part, le transfert de l’Etat à la Région de la gestion du FEAMP (fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche) représente une enveloppe de 17,8 millions d’euros pour la période 2014 - 2020, aides européennes et aides d’Etat confondues. Fin septembre, Bruno Retailleau a tiré la sonnette d’alarme face à l’immobilisme de l’Etat, afin d’accélérer le versement des aides en passant de l’objectif de juillet à mars 2017. Enfin, la région mettra en place un plan d’organisation et d’équipement des ports de pêche, comme le demande la réglementation de la Commission européenne.


Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services