• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > La Rouge des Prés à l’honneur ce week-end à Béré
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 02-09-2016 - Christian Evon

La Rouge des Prés à l’honneur ce week-end à Béré

Evenement

A Béré, Thomas Douillard présentera notamment Estia, vache Rouge des Prés âgée de six ans.

A Béré, Thomas Douillard présentera notamment Estia, vache Rouge des Prés âgée de six ans.


Pas plus de 200 bovins cette année pour les concours départementaux à Châteaubriant ce week-end. Au contexte de crise s'ajoute le désengagement du conseil départemental, loi NOTRe oblige, qui coupe dans ses soutiens aux associations et syndicats de race. L'association des éleveurs de la race Normande a décidé de ne pas venir cette année. “Le budget de la partie élevage, c'est 70 000  (location des chapiteaux, montage des stalles, etc.) et sur ce total, les indemnités que nous reversons aux éleveurs s'élèvent à environ 12 000 , indique Philippe Duchesne, le responsable du pôle élevage à la Foire de Béré. “On a eu plusieurs réunions avec les éleveurs et le département. L'espace élevage est un pôle d'attractivité indispensable à la réussite de la foire.”

“En gros, pour compenser, l'effort du comité de la foire se traduit par 40 euros en plus par bovin présenté”, précise Thomas Douillard, le président des éleveurs de Rouge des Prés. Six exposants se partageront les 50 places attribuées à la race. Lui présentera dix animaux (dont une vache suitée), avec quatre jeunes femelles et trois mâles. Le concours, qui rassemble cinq sections de mâles et dix de femelles, sera jugé par Damien Clémenceau (Mayenne) et Christian Bertheux (Ille-et-Vilaine). “Jean-Paul Prété, qui amène généralement beaucoup d'animaux, ne sera pas là cette année. De la même commune que lui (La Meilleraye-de-Bretagne), l'EARL La Gannerais (Damien Hudhomme) présentera des animaux pour la seconde fois.”


Miser sur la qualité


“Le climat est tendu, on sent les gens résignés. Pas facile dans ce contexte de motiver les éleveurs pour venir présenter des animaux”,reconnaît Thomas Douillard. Difficile aussi de se projeter, quand on voit le prix de la viande. Dans ce contexte, il a répondu favorablement à la proposition de la Sica Rouge des Prés en ouvrant en novembre 2015 sur son exploitation (EARL de L'Horizon, au Landreau) un point de vente de viande AOP Maine Anjou. “On fait une vente tous les 15 jours et ça fonctionne bien. Regrouper les animaux de plusieurs élevages nous permet de faire des colis plus petits et de bien différencier les morceaux”, précise Thomas Douillard. Rendues à l'abattoir de Craon, les bêtes sont payées 4,40 €/kilo de carcasse à l'éleveur.


Christian Evon



Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services