• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Grandes cultures > Blé : récoltes hétérogènes en Europe La production mondiale tirée par une moisson record en Russie L'UE et l'Ukraine, seuls grands exportateurs dont la production baisse
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Grandes cultures - 19-08-2016

Blé : récoltes hétérogènes en Europe La production mondiale tirée par une moisson record en Russie L'UE et l'Ukraine, seuls grands exportateurs dont la production baisse

La France n'est pas le seul pays européen qui verra sa production de blé baisser en 2016, selon le groupe Invivo qui annonce "des baisses de production en Allemagne, Pologne et Benelux, pour les mêmes raisons climatiques qu'en France". Toutefois, "cela ne semble pas être de nature à modifier fondamentalement la donne sur le marché mondial et à faire remonter les prix", et ce "même si les récoltes de ces pays s'avéraient être inférieures aux prévisions". Invivo prévoit une forte chute des exportations françaises vers les pays tiers, qui chuteraient à 4,8 millions de tonnes. "La production mondiale de blé est prévue en hausse de 4,9 millions de tonnes, à 743,4 Mt", annonce Le ministère américain de l'Agriculture dans son rapport mensuel. Cette hausse est principalement due à un bond de 7 Mt de la moisson de blé en Russie, attendue à 72 Mt grâce à d'excellentes conditions de pousse à travers le pays. L'Ukraine et le Kazakhstan voient également leurs productions révisées à la hausse de 2 Mt chacun, à respectivement 27 et 15 Mt. Cette moisson record dans la Mer Noire permet d'effacer la révision à la baisse de 9 Mt, à 147,5 Mt, de la production européenne, due aux mauvaises conditions météo notamment en France. Avec des baisses qui s'élèveraient respectivement à 17Mt et 3,3Mt, l'Union européenne et l'Ukraine devraient être les seuls grands exportateurs mondiaux à voir leur production de blé tendre baisser cette année par rapport à 2015. La somme des productions des huit principaux exportateurs mondiaux est en hausse de 2,5Mt. En UE, la baisse est principalement due à la production française, estimée par Agritel à 28,68Mt pour 2016, contre 38,94Mt pour 2015. Si l'on compare la production 2016 à la moyenne quinquennale, l'Union européenne est le seul grand exportateur mondial qui devrait voir sa production baisser (-2,4Mt).

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services