• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Energies renouvelables > La Codema présente son unité biomasse ce vendredi 24 juin
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Energies renouvelables - 23-06-2016 - Frédéric Gérard

La Codema présente son unité biomasse ce vendredi 24 juin

ENTREPRISE

Vendredi 24  juin, la coopérative de déshydratation mayennaise ouvre ses portes pour présenter ses nouvelles installations regroupées sur un site unique. Le process industriel n’est plus basé sur la récupération du gaz provenant du centre de déchets voisin, mais sur la biomasse. Une décision justifiée par un gain du débit de séchage.

Le miscanthus (mélangé au bois) a remplacé le biogaz à l’origine de la création de la Codema.

Le miscanthus (mélangé au bois) a remplacé le biogaz à l’origine de la création de la Codema.


L’impressionnant déménagement du tube sécheur s’est effectué mi-janvier. Pendant trois mois, les techniciens ont ensuite ajusté les réglages de leur nouvel outil. Le site est désormais opérationnel. Les bureaux, derniers à se déplacer depuis La Cousinière, doivent investir les locaux flambant neufs ce vendredi… Dans une semaine, l’ensemble des activités sera enfin regroupé sur le site de La Deloire, pour la deuxième porte ouverte de l’histoire de la Codema, tout juste un an après la première, qui avait attiré entre 250 et 300 personnes.

Du biogaz à la biomasse


Le projet de regrouper tous les outils sur le site de La Deloire date de 2009. La question de la fourniture énergétique ne se posait pas encore. “L’idée était de remettre de la cohérence dans l’exploitation industrielle”, résume le directeur, Christophe Segrétain. Mais la coopérative ne s’est finalement pas contentée de regrouper ses outils [jusqu’ici deux unités distantes de 800 mètres] : elle a aussi fait évoluer son process industriel.


Une deuxième ligne de production est entrée en fonctionnement lors de cette campagne 2016. L’énergie n’est plus fournie par le groupe Séché, le site d’enfouissement de déchets situé de l’autre côté de la route (1). Il s’agit de biomasse. “Le biogaz limitait notre débit. On avait l’énergie mais pas suffisamment de capacité de débit”.L’usine en a fait l’observation après les dernières installations, la presse à balles et le tapis sécheur, qui fonctionnent avec la chaleur récupérée de la cogénération de Séché (capacité de 10 MW).


Le tambour à biomasse a une puissance nominale de 19 MW. Il est alimenté par des plaquettes de bois et du miscanthus, dont la coopérative a incité à la mise en place chez les agriculteurs, afin de se sécuriser 50 % de sa fourniture de biomasse. Une partie du miscanthus est encore fournie par la Coopédom. “Le bois aussi vient du local.”


Saturation et subvention


Cette orientation de l’outil industriel n’a été possible que par une amélioration technique, au champ. “On a réduit notre puissance thermique, mais on a optimisé les chantiers de récolte”, explique Christophe Segrétain. A l’entrée de l’usine, le produit présente un taux d’humidité moins important que par le passé. “Le gain est estimé aux alentours de 10 %, en cinq ans, sur la luzerne.”Avec moins d’eau, forcément, “on enregistre un gain en coûts énergétiques”. Et surtout, en qualité : “Depuis le passage en balles, l’idéal est d’avoir un taux d’humidité de 65 % des fourrages. Avec 80 %, l’ensileuse ne hache pas bien, elle écrase plutôt la plante, et on n’obtient pas des brins de 4-5 cm.”


L'objectif est désormais de saturer les outils, en augmentant les surfaces à 1 800 ha environ pour atteindre 40 000 t de produits à déshydrater. Ces investissements pour la biomasse représentent 3,4 millions d’euros. Mais une “bonne surprise” est tombée la semaine dernière : “Une subvention de 800 000 euros de l’Ademe.”


Frédéric Gérard



Vue d’ensemble des outils de séchage : au centre, le tambour à biomasse.



Catégories : Energie Mayenne

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services