• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Herbe > Le combiné presse-enrubanneuse emballe les ETA
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Herbe - 05-05-2006

Le combiné presse-enrubanneuse emballe les ETA

«L’Uniwrap permet de réduire les coûts puisqu’on n’utilise plus qu’un seul tracteur, un seul chauffeur. C’est du gain de temps et du gain de fuel » explique Etienne Adeline, pour SM3 lors de la porte-ouverte Claas à Ballots (lire ci-contre). L’Uniwrap est une machine qui combine une presse à balles-rondes et une enrubanneuse. « Le rendement est le même que lorsqu’on passe un round-baller classique, soit environ 30 bottes à l’heure » constate l’entrepreneur Jean-Louis Mary, de la SARL Coulon, à Bouère (53).
Le climat ne préoccupe plus autant
En pressant l’herbe encore verte tout de suite après un simple fanage, on obtient un fourrage plus appétant. « Tandis qu’en ensilage, on atteint un UFL de 0,80 pour les meilleurs, en enrubannage, on peut arriver à 0,90 voire 0,95 » assure Jean-Louis Mary. L’important est que le milieu de la balle soit anaérobie (sans air) pour éviter le pourrissement. « L’intérêt pour l’éleveur est qu’on est sûr de la qualité à chaque fois. On n’a plus à se préoccuper autant du climat » estime Etienne Adeline.
Avec un système où on passe d’abord la presse puis l’enrubanneuse, il faut deux tracteurs. Aussi, il y a un délai entre les deux actions. « L’herbe peut être fauchée le soir, et il faut attendre le lendemain pour bâcher. Entre temps, il a pu pleuvoir, la qualité a pu se détériorer » explique Bruno Martin, de l’ETA Martin à La Pellerine (53).
Bruno Martin exerce dans le Nord-Mayenne où la pousse est bonne : « On a démarré il y a 15 jours, et on en fait jusqu’en octobre ». Ce n’est pas le même climat partout, mais pour les agriculteurs de la zone qui font un ray-grass après le blé, l’enrubannage présente une solution. « Ils recoupent ce fourrage tendre en septembre-octobre mais ne peuvent se servir des ensileuses, montées pour le maïs. »
Pour le client, l’autre avantage du combiné, c’est que l’entrepreneur facture moins cher que s’il venait avec deux machines. Côté prix, c’est bien la seule consolation car l’enrubannage reste une activité onéreuse (0,055 e par kg de matière sèche d’après la FR Cuma). Et avec la hausse des prix pétroliers, les bâches coûtent de plus en plus cher.
Pour Bruno Martin, le coût élevé fait que les éleveurs vont rarement tout enrubanner. « De 20 à 30 bottes, ça passe bien. Au-delà, ils reviennent à l’ensilage. » Plus généralement, « on fait de l’enrubannage dans tous les types de fermes. En hiver, si l’éleveur décide d’ouvrir un silo d’herbe, il lui faut ensuite s’en servir tous les jours. L’avantage de la balle enrubannée, c’est qu’on peut ouvrir la botte quand on le souhaite. » C’est un peu le principe de la boîte de conserve.
Passer à l’utilisation d’un combiné presse-enrubanneuse comporte un inconvénient : il faut des pinces pour ramasser les balles, et non plus des fourches, pour ne pas abîmer les bâches, « mais les gens se sont vite adaptés » assure Bruno Martin. La contrainte pour les ETA, est qu’il faut faire appel « à des chauffeurs expérimentés. Il y a une chaîne à respecter » complète Jean-Louis Mary.
Cela est amené à se développer selon le concessionnaire SM3. « La première machine a été vendue il y a cinq ans. Depuis, une dizaine d’autres ont été vendues » détaille Etienne Adeline, pour SM3. L’un des premiers combinés presse-enrubanneuse en France a justement été acheté par la SARL Coulon. En cinq saisons, la SARL Coulon est passée d’environ 3000 bottes enrubannées (à deux machines) à 5000.
« Ils ne reviendront pas en arrière »
« Vu l’investissement, cela s’adresse plutôt aux entrepreneurs de travaux agricoles et aux Cuma », explique Etienne Adeline, pour SM3 ; mais « les gars qui l’utilisent ne reviendraient pour rien au monde en arrière » assure Vincent Brière, agent Claas à Ballots. Et Jean-Louis Mary adopte la même formule à propos de ses clients. « Ils ne reviendront pas en arrière. Certains parlent d’arrêter totalement l’ensilage ».
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services