• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Ovin > Le mouton,
 c'est maintenant
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Ovin - 22-04-2016 - Benoit Contour

Le mouton,
 c'est maintenant

Filière ovine


“L'agneau français est le plus cher du monde.”
 Michèle Boudouin, présidente de la Fédération nationale ovine (FNO), aborde son congrès des 21 et 22  avril à Saint-Malo de manière “résolument optimiste”. Rares sont les filières agricoles à recruter de nouveaux producteurs en leur promettant “un retour sur investissement rapide”, des “débouchés variés” et “un contexte qui n'a jamais été aussi favorable”

Les prix sont portés par une offre de qualité, une contractualisation en devenir et un repli des importations. Les aides ovines ont été revalorisées. La productivité se redresse. Certes, la FCO rode, comme le loup dans l'Est et le Sud-Est. La gestion de la nouvelle Pac reste perfectible. Les effectifs de brebis viande ont fléchi en 2015 (- 3 %) et pèseront sur la production en 2016 (le ministère table sur un repli de 1 %). Les acheteurs de viande ovine vieillissent, comme les bâtiments. Mais rien d'insurmontable pour une filière qui “a tellement souffert” par le passé, rappelle Michèle Boudouin.

Benoît Contour


MOTS CLés : ovins / FNO /

Catégories : Ovins

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services