• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Ovin > Quatre Ligériens en lice pour devenir meilleur jeune berger
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Ovin - 19-02-2016

Quatre Ligériens en lice pour devenir meilleur jeune berger

Salon de l'agriculture

Comme chaque année, les Ovinpiades des jeunes bergers départageront 38 jeunes futurs éleveurs de moutons âgés de 16 à 24 ans, samedi 27 février au Salon de l'agriculture. Deux Mayennais porteront les couleurs des Pays-de-la-Loire. Clément Tasse, 20 ans, est élève en BTS productions animales au lycée agricole de Laval. Originaire de l'Hermitière (Orne), il est fils d'éleveur laitier et compte s'installer sur l'exploitation de ses parents. Anaïs Leloup, 19 ans, est elle aussi élève en BTS productions animales au lycée de Laval. Cette fille d'ouvrier et d'infirmière à domicile hésite entre devenir inséminatrice bovine ou technicienne en élevage ovin.


Mais deux autres jeunes originaires de la région seront sur le ring. Thomas Lecomte, 19 ans et originaire de Seiches-sur-le-Loir (Maine-et-Loire) représentera la région Centre puisqu'il est élève en BTS productions animales à Tours-Fondettes (Indre-et-Loire). Fils de géobiologue et de bibliothécaire, il souhaite s'installer en maraîchage et polyculture élevage bio.

Il faudra aussi compter sur Julien Engrand, 20 ans, originaire d’Azé (Mayenne). Elève au lycée agricole Théodore Monod au Rheu (Ille-et-Vilaine), il représentera la Bretagne. Ce petit-fils d'éleveur laitier et cidriculteur souhaite devenir éleveur de brebis laitières et transformer sa production.

Les épreuves des Ovinpiades consistent à reconnaître dix races de moutons, parer les onglons, apprécier la santé d'une brebis, trier les brebis avec l'aide des boucles électroniques, évaluer l'état d'engraissement et de finition d'agneaux de boucherie ou encore choisir le bon reproducteur. Le candidat qui aura obtenu le meilleur score sera sacré meilleur berger de France. Il gagnera une agnelle pure race.

Le concours a pour objectif de faire la promotion de l'élevage de moutons et susciter des vocations. Au cours des quinze prochaines années, près des deux tiers des éleveurs de brebis allaitantes et plus du tiers des éleveurs de brebis laitières partiront en retraite. Près de 10 000 éleveurs devraient donc être installés dans la prochaine 
décennie.

Concours samedi 27 février, dans le hall 1 sur le ring ovin et le petit ring d’honneur des bovins, 9h à 18h.


Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services