• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Autres eco-gestion > Le conseil en élevage veut progresser en fonction des besoins du terrain
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres eco-gestion - 27-11-2015

Le conseil en élevage veut progresser en fonction des besoins du terrain

France Conseil élevage (FCEL) s'est engagé en 2012 dans la conception d'un outil permettant de mesurer le niveau de réponse des conseils promulgués aux éleveurs. La démarche “qualité conseil” a ainsi été créée. Depuis 2013, seize entreprises se sont déjà engagées, dont Clasel et Elevage conseil Loire Anjou. Lors de son assemblée générale, à Poitiers le 19 novembre, FCEL a fait le point sur cette “démarche de progrès”. “Durant deux jours, des consultants viennent réaliser un audit auprès des administrateurs jusqu'aux conseillers de terrain [d'une entreprise]. Il ne s'agit pas d'un processus de qualité très normé, de type norme Iso, mais plutôt d'un audit à la carte, basé sur l'échange et les observations. L'éleveur doit ensuite percevoir les améliorations apportées aux services”, l'objectif étant de mieux détecter et mieux répondre aux besoins spécifiques des éleveurs d'une région. Une table ronde a par ailleurs mis l'accent sur la “prévention santé”, et le rôle que doit y jouer l'éleveur et l'entreprise de conseil. FCEL insiste sur le fait qu'une approche globale, au niveau sanitaire, passe par “des enregistrements exhaustifs des troubles observés”. Une table ronde entre experts a par ailleurs rappelé qu'en 2050, “l'antibiorésistance sera devenue la première cause de mortalité dans le monde, avec 10 millions de décès par an”. lait

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services