• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Sanitaire > Plus que deux zones FCO : indemne ou non
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sanitaire - 16-10-2015

Plus que deux zones FCO : indemne ou non

Sanitaire //// Zones de protection et de surveillance fusionnent.

Le 14 octobre, Stéphane Le Foll a annoncé qu'il avait été décidé de fusionner les zones de protection et les zones de surveillance actuellement définies afin de n’avoir qu’une “zone réglementée” et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux. La France sera donc divisée en deux : une zone réglementée et une zone indemne. Par ailleurs, les périmètres interdits seront levés prochainement annonce une personne proche du ministère de l’Agriculture. “C’était la mort programmée des élevages de conserver ces zones”, selon lui. Le ministre de l'Agriculture a également annoncé que la stratégie vaccinale allait se poursuivre. L'objectif est de vacciner en priorité les animaux destinés aux échanges européens et à l'export vers les pays tiers ou les animaux impliqués dans la sélection des races. “Les échanges entre les professionnels et ses services doivent permettre de préciser rapidement les modalités de sorties d’animaux de la zone réglementée vers la zone indemne, en tenant compte des périodes d’inactivité vectorielle” indique le ministère. Effectivement, il reste à savoir précisément comment permettre les flux entre les deux zones, sachant que le nombre de vaccins actuellement disponibles est insuffisant pour fluidifier les échanges. Une réflexion est menée pour voir la zone réglementée pourrait être définie non pas à l’échelle de la commune mais du département. Ainsi, si une “petite zone” d’un département est en zone réglementée, elle pourrait passer en zone indemne. Ces décisions ont été prises à la suite de la réunion au ministère de l’Agriculture avec l’ensemble des acteurs de la filière bovine, le 13 octobre. Elle-même faisait suite à la diffusion des résultats de la surveillance programmée le 12 octobre (90 % des résultats rendus).

Accords pour l'export

Stéphane Le Foll souligne que des discussions ont pu aboutir, notamment avec l’Espagne, et que les discussions en cours avec l'Italie permettront d'exporter des animaux vaccinés 10 jours après la seconde injection au lieu des 60 jours prévus par la réglementation européenne. Il s’engage à poursuivre les négociations bilatérales avec ces pays mais aussi avec la Turquie et l’Algérie pour faciliter les exports de ruminants français, tout en apportant des garanties sanitaires sur le caractère indemne des animaux exportés.

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services