• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Eau > “Donner un coup de jeune
aux rivières”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Eau - 06-11-2015

“Donner un coup de jeune
aux rivières”

Sur les cours d'eau non domaniaux, le propriétaire possède les berges et la moitié du lit de la rivière. A ce titre, il se doit d'entretenir la ripisylve (1). Protéger les berges contre l'érosion, filtrer les polluants (pesticides, nitrates, phosphates), faciliter l'écoulement de l'eau et assurer la libre circulation des poissons et des sédiments, tels sont les enjeux de la remise en état de la végétation des berges. La qualité des eaux en dépend. Dans le Segréen, le Syndicat de bassin de l'Oudon sud (SBOS) mène une politique active d'entretien des 300 km de rivières qui courent sur 45 communes. “Le syndicat impulse une dynamique, ensuite l'agriculteur prend le relais”, affirme Anthony Saudubois, technicien au SBOS. Depuis dix ans, 126 km de ripisylve ont été restaurés par des opérations d'abattage, d'élagage et de plantation. Ces travaux réalisés par des entreprises spécialisées, sont financés à 80 % par l'Agence de l'eau, la Région et le Département. “On donne un coup de jeunes à nos rivières.” Pour chaque opération, une convention est signée avec les riverains qui s'engagent à évacuer le bois dans les trois semaines, à disposer des clôtures pour interdire au bétail l'accès dans le cours d'eau et à réaliser l'entretien ultérieur. “Il n'y a pas vraiment de cahier des charges, mais on encourage l'agriculteur à intervenir tous les cinq ans et on le conseille pour cela.”

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services