• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Sanitaire > FCO : les inquiétudes grandissent
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sanitaire - 09-10-2015

FCO : les inquiétudes grandissent

fiEvre catarrhale ovine //// Le périmètre s’est encore étendu. Il arrive aux portes des Pays-de-la-Loire. A Cournon, le ministre a eu fort à faire avec des éleveurs sous pression.

Je n’ai pas peur”, a lâché le ministre en arrivant à Cournon. Stéphane Le Foll était visiblement tendu, toutefois. Il n’a pas visité les allées du Sommet de l’élevage, où aucun animal n’était présent, pour cause de protocole sanitaire. Dans le bassin allaitant, le périmètre réglementaire mis en place pour juguler la FCO fait débat. Les animaux stagnent dans les élevages, à défaut de pouvoir sortir de ce zonage, les charges des éleveurs augmentent, et les places obtenues sur les marchés importateurs sont convoitées par des opérateurs étrangers. “Je vais aussi vite que je peux”, a plaidé le ministre, maintes fois interpellé lors d’une rencontre avec les éleveurs. “J’ai en face de moi des administrations, des gouvernements. Si je pouvais décider tout seul, ce serait plus facile.”

Des marchés en attente

Stéphane Le Foll a pu faire valoir le protocole d’exportation signé avec l’Espagne. Mais avec l’Italie, l’Algérie, la Turquie ? Les éleveurs s’impatientent, y compris dans l’Ouest. Le négociant mayennais Jean-Paul Weber craint ainsi de voir les Brésiliens et les Argentins damer le pion aux Français en Turquie.

Et plus le zonage s’étend, plus les approvisionnements deviennent compliqués. La semaine dernière, sur les marchés de Chateaubriand ou encore de Cholet, les éleveurs ont précipité les sorties de bovins. Le périmètre de surveillance s’approche désormais de l’est du Maine-et-Loire et de la Sarthe. La FNSEA annonce défendre à Bruxelles une reconnaissance européenne de la maladie. “Cela exclurait déjà toutes les contraintes de circulation d’animaux existantes au sein de l’Union européenne. Et on se serait déjà enlevé une belle épine dans le pied”, défend Xavier Beulin.

Réticences à vacciner

Le périmètre FCO implique la restriction des flux d’animaux et la vaccination. Le rappel du vaccin reporte de trois semaines à un mois la sortie des animaux concernés. C’est la raison pour laquelle la Coordination rurale réclame “le déclassement auprès de l’OIE” de cette “maladie commerciale”. La CR est aussi contre la vaccination du troupeau souche : “La dernière campagne a induit trop de problèmes de reproduction pour renouveler l’expérience, et preuve est faite de son inefficacité.” Les apiculteurs s’inquiètent quant à eux de “la toxicité” des produits de désinsectisation sur les abeilles. Mais force est de s’y soumettre, pour l’instant, pour obtenir le visa des pays importateurs.

Et les aides ?

Reste aussi à définir les mesures de compensations des pertes pour les éleveurs. En visite dans un élevage allaitant du Puy-de-Dôme, Xavier Beulin a proposé de s’appuyer sur les cellules de crise départementales pour étudier les situations locales. “On ne va pas non plus multiplier les dispositifs. [...] On verra ensuite avec quels moyens.” Les négociations se poursuivent sur l’activation du FMSE (fonds de mutualisation sanitaire). Stéphane Le Foll a accordé que l’Etat devait apporter son soutien financier “pour les pertes induites” (mortalité, baisse de production, immobilisation, etc.). L’Etat prendra en charge le coût des analyses PCR pour les veaux de 8 jours destinés à l’exportation.

Les résultats de la surveillance programmée devraient être rendus lundi 12 octobre. Une réunion avec l’ensemble des membres de la filière aura lieu le lendemain. Le directeur de GDS France avait plaidé pour anticiper ces résultats : “Il s’agit de trouver des solutions pour
remettre de l’activité en zone réglementée.”

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services