• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Nitrates > Algues vertes: la famille d'un homme mort en 2009 va demander une nouvelle contre-expertise
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Nitrates - 07-11-2014

Algues vertes: la famille d'un homme mort en 2009 va demander une nouvelle contre-expertise

La famille de Thierry Morfoisse, un chauffeur de 48 ans mort en juillet 2009 après avoir déchargé des algues vertes à Binic (Côtes-d'Armor), va demander une nouvelle contre-expertise après qu'un rapport ait exclu un "lien certain" entre les algues et le décès, a indiqué le 30 octobre son comité de soutien. Dans ce rapport, les trois experts désignés par la juge d'instruction du pôle santé du parquet de Paris affirment qu'ils ne peuvent "établir un lien certain entre la respiration d'hydrogène sulfuré [dégagé par les algues en décomposition] dans les moments précédant la mort et celle-ci". Les mêmes experts avaient déjà abouti aux mêmes conclusions dans un précédent rapport.

Pour André Ollivro, président d'une association écologiste et représentant du comité de soutien à la famille Morfoisse, ce rapport va totalement à l'encontre de la décision en juillet de la Cour d'appel de Nantes, établissant la responsabilité des algues vertes dans la mort d'un cheval sur la plage de Saint-Michel-en-Grève (Côtes d'Armor).

La famille dispose de huit jours pour demander une contre-expertise ou un complément d'expertise, faute de quoi la procédure, ouverte dans le cadre d'une plainte contre X pour homicide involontaire par imprudence, pourrait déboucher sur un non-lieu.

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services