• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Evron, le festival qui tourne rond
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 29-08-2014 - Rémi Hagel

Evron, le festival qui tourne rond

VIANDE

Les 5, 6 et 7 septembre, 712 animaux seront présents sur le site du festival d'animaux de viande. Evron rime avec tradition. Mais chaque année se glissent quelques nouveautés...

Le festival fait défiler les animaux le dimanche : une particularité qui fait son identité.

Le festival fait défiler les animaux le dimanche : une particularité qui fait son identité.


Evron est l'un des quatre principaux concours d'animaux de viande de France. Avec 49 éditions au compteur, il tourne en vitesse de croisière. Il faut dire qu'il peut compter sur des infrastructures et une organisation bien rodée, qui fait la fierté de son président Jean-Yves Renard. “On a 100 personnes actives pour les classements, ça fait presque une personne pour quatre bêtes. Nous sommes les seuls à remettre les animaux dans l'ordre une fois classés. Et nous sortons les bêtes pour que le jury puisse les voir comme il faut.” C'est peut-être devenu une évidence pour les visiteurs habitués, mais ce n'est pas le cas partout.

Vitesse de croisière donc, pour accueillir 448 animaux de boucherie, dans la moyenne de l'an dernier. C'est beaucoup moins que les 600 de 2011, mais l'appréciation reste à relativiser : “L'an dernier, on a tout vendu, les éleveurs étaient contents. Le but n'est pas de faire du chiffre avec les inscriptions”. Au titre des nouveautés, une section Saosnoise (11 femelles). Par le passé, il y en avait eu, mais constituée “à l'œil”, d'après la robe des bovins. Là, on s'appuie sur les documents (code 88-88). Par ailleurs, les croisés Blanc Bleu rejoignent les Blanc Bleu. L'an dernier, ces croisés étaient ventilés dans d'autres sections, mais à la fin, on en avait retrouvé trois en championnat final. Cette nouvelle disposition doit permettre d'éviter un tel déséquilibre.


Parthenaises et Angus


On trouvera d'autres nouveautés au festival : ce sont les éleveurs de Parthenaises qui présenteront leurs reproducteurs pour la première fois, dans la foulée du Cima. Les producteurs de miel, également, feront leur baptême à cette occasion. Une autre nouvelle venue suscitera la curiosité : Mam'zelle Marie et ses bovins Black Angus.


Pour le reste, le festival distille ses bonnes recettes : on y vient pour faire des affaires et se divertir. Plus de 120 exposants (dont les concessionnaires agricoles du secteur) seront présents. Et les animations tiendront leur rang, autour du folklore auvergnat, mais aussi avec le spectaculaire gala de catch le dimanche, et l'orchestre pour danser toute la nuit samedi.


Rémi Hagel



Signaler un abus

Catégories : Viande Salons

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services