• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > La Mayenne veut dessiner un cadre “acceptable” à la méthanisation
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 02-05-2014 - Frédéric Gérard

La Mayenne veut dessiner un cadre “acceptable” à la méthanisation

TERRITOIRE


"La Chambre et le conseil général mènent une réflexion sur la façon de mettre en place un environnement favorable au développement de la méthanisation”, explique Gérard Dujarrier. Le conseiller croit dans “le bon sens” de produire de l'énergie locale, à base de biomasse ou de vent. “Depuis qu'on en entend parler, dans les années soixante-dix, il n'y a jamais eu de catastrophe avec ces énergies. Par contre, cela permet le développement du territoire, sans taper dans la fiscalité du contribuable.”

Le conseil général veut “réussir le pari de la méthanisation”. Mais pour cela, “il faut arriver à mettre en place des projets cohérents, et acceptés de toute la population”, résume encore Gérard Dujarrier. Un “cadre de référence” est à l'étude. Il a été proposé le 22 avril, lors d'une journée technique regroupant une soixantaine de personnes : des élus, des porteurs de projets, des développeurs, des représentants des services de l'Etat, de l'Ademe, d'organisations agricoles, mais aussi des associations environnementales ou de riverains. L'idée était notamment de faire passer un message : “tout ce qui est renouvelable n'est pas parfait.” Mais mérite “la plus grande transparence”. L'enjeu était aussi de dissiper les craintes véhiculées : par exemple, qu'une unité de méthanisation “présente peu de risques”, car “il y a moins de pression que dans les canalisations de gaz enterrées”. L'objectif est au final, que ce “cadre de référence” soit signé par le plus grand nombre, en septembre.


Sara Craon : avis favorable du Coderst


La méthanisation pose de nombreuses questions, sur le fond, et sur la forme. En témoigne encore, le vote du Coderst, jeudi 24 avril, qui a délivré un avis favorable au projet de méthanisation de Craon, porté par France Biogaz et la Sara. Yvan Tritz, l'un des dirigeants de France Biogaz, a de quoi se réjouir. Même s'il sait que “cela reste un avis”, et qu'au final, le préfet pourrait émettre des recommandations sur ce dossier. Qui plus est, suite au vote très partagé du Coderst : neuf voix pour, six contre, cinq abstentions.


Une quinzaine de personnes a manifesté lors de la tenue du Coderst. Ce dossier, qui a sans doute souffert de manque de communication de la précédente équipe municipale, a participé au changement d'élus, lors des dernières élections.


Frédéric Gérard




Signaler un abus

Catégories : Energie Mayenne

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services